Prostitution

La loi du 13 avril 2016 dite de « pénalisation des clients », a trois ans. Trois années de trop pour cette loi qui pénalise surtout les travailleuses-eurs du sexe et met en danger les personnes qu’elle prétendait protéger.
Ce mercredi 13 mai après-midi, la proposition de loi « Lutte contre le contenu haineux sur internet » portée par la députée LREM Laetitia Avia, est soumise au vote à l’Assemblée nationale. Nous, associations de santé et de santé...
MdM remet en cause la pénalisation des clients des travailleurs-ses du sexe portant atteinte à la santé, à la sécurité et aux droits de ces personnes. © Boris Svartzman

Monsieur le Premier ministre,

Le Défenseur des Droits a ainsi pointé combien cette situation de crise du coronavirus exacerbe les inégalités sociales et touche plus durement les pour-eux les plus fragiles et...

Suite à la décision du 1er février dernier du Conseil constitutionnel de ne pas invalider la pénalisation des clients prévue dans la loi Prostitution, 250 travailleuses du sexe exerçant en France ont décidé de saisir la Cour européenne des droits de l’Homme. Elles sont soutenues par 19...
(Paris, le 19/12/2019) Suite à la décision du 1er février dernier du Conseil constitutionnel de ne pas invalider la pénalisation des clients prévue dans la loi Prostitution, 250 travailleuses du sexe exerçant en France ont décidé...
La loi du 13 avril 2016 dite de « pénalisation des clients », a trois ans. Trois années de trop pour cette loi qui pénalise surtout les travailleuses-eurs du sexe et met en danger les personnes qu’elle prétendait protéger.
Au mois d’avril 2018, nous avons co-écrit un rapport sur les impacts de la loi du 13 Avril 2016 contre le « système prostitutionnel ».
Ce mardi 27 août sort « Putain de vies ! », un roman graphique sur le travail du sexe, réalisé par Médecins du Monde France, l’association Paloma et Muriel Douru, illustratrice et autrice, préfacé par Ovidie. L’ouvrage retrace le récit de 10 travailleuses et travailleurs du sexe et permet d’...
La loi du 13 avril 2016 dite de « pénalisation des clients », a trois ans. Trois années de trop pour cette loi qui pénalise surtout les travailleuses-eurs du sexe et met en danger les personnes qu’elle prétendait protéger.
La loi du 13 Avril 2016 contre le « système prostitutionnel » visait plusieurs objectifs : favoriser les parcours de sortie de la prostitution, lutter contre la traite des personnes, renverser la charge pénale pour la faire peser sur le client...
La loi du 13 avril 2016 dite de « pénalisation des clients », a trois ans. Trois années de trop pour cette loi qui pénalise surtout les travailleuses-eurs du sexe et met en danger les personnes qu’elle prétendait protéger.
La loi du 13 avril 2016 dite de « pénalisation des clients », a trois ans. Trois années de trop pour cette loi qui pénalise surtout les travailleuses-eurs du sexe et met en danger les personnes qu’elle prétendait protéger.
La loi du 13 avril 2016 dite de « pénalisation des clients », a trois ans. Trois années de trop pour cette loi qui pénalise surtout les travailleuses-eurs du sexe et met en danger les personnes qu’elle prétendait protéger.
(Paris, le 16 avril 2019) - La loi du 13 avril 2016 dite de « pénalisation des clients », a trois ans. Trois années de trop pour cette loi qui pénalise surtout les travailleuses-eurs du sexe et met en danger les personnes qu’elle...
Depuis plus de deux ans, nous dénonçons les effets de la loi prostitution instituant la pénalisation des clients des travailleur.se.s du sexe. © Boris Svartzman
(Paris, le 01/02/2019) La décision rendue ce jour par le Conseil Constitutionnel de ne pas abroger la mesure de pénalisation des clients des personnes se prostituant constitue une atteinte à la santé, à la sécurité et aux droits...