Soutenez-nous dans la durée, devenez donateur régulier

Colombie

© Quentin Top

52 ans

de conflit armé jusqu’à l’accord de paix signé en 2016.

8,7 millions

de personnes en situation de besoin humanitaire affectées par la violence en 2022.

6,3 millions

de personnes ayant besoin de soins de santé.

5,2 millions

de personnes déplacées internes.

Face aux urgences, Médecins du Monde mène divers programmes d'aide humanitaire. Découvrez nos actions et missions en Colombie ci-dessous.

AIDE HUMANITAIRE : LA SITUATION EN COLOMBIE

En Colombie, depuis plusieurs années, les droits des populations sont menacés voire bafoués par des conflits internes notamment entre l’armée et les FARC. L’épidémie de Covid-19 et la migration des populations vénézuéliennes voisines n’ont fait qu’amplifier ces difficultés Les civils ont été victimes de nombreux abus et exactions de la part des guérillas, notamment des enlèvements, des assassinats, des extorsions et des attaques., en particulier dans les zones géographiques reculées où l’accès humanitaire reste encore un défi.

Notre mission d’aide humanitaire en Colombie repose donc sur plusieurs axes, de la défense des droits humains à l’établissement d’un plan d’aide médical pour pallier le manque de soins.

  • Des conflits aux trop nombreuses victimes

    Au cours de l’année 2022, la tendance aux urgences humanitaires s’est poursuivie, notamment dans la région du Pacifique et le sud du pays, avec une augmentation des situations de séquestration et des affrontements entre les groupes armés non étatiques dans les départements de Chocó et de Nariño et entre les forces de sécurité et les groupes armés non étatiques dans le Cauca. Les victimes de ces événements ont augmenté de 65% par rapport à 2021, malgré les efforts du gouvernement pour entamer un dialogue avec les groupes armés non étatiques.

     

    Nous avons également documenté 348 cas de disparitions liées à des conflits armés, qui s’ajoutent aux 209 de l’année passée. Par ailleurs, 39 000 personnes ont été confinées en raison de la recrudescence des actions armées et de la présence d’engins explosifs sur le territoire. 64% de la population confinée s’identifie comme autochtones et 27% comme afro-descendants.

     

    Selon les chiffres officiels, on compte aujourd’hui 5,2 millions de déplacés internes en Colombie.
    En raison du contexte sécuritaire, de la géographie du territoire et de la localisation des communautés dans des zones reculées, l’accès humanitaire représente un défi On estime que 8,5 millions de personnes sont dans le besoin, dont 2,9 en situation de besoin aigu en raison de la situation sécuritaire et du manque d’accès aux services essentiels

  • LA PRÉCARITÉ DES POPULATIONS RECULÉES EN COLOMBIE

    Dans les zones rurales isolées des départements du Meta, du Guaviare, du Nariño, de la Cauca, de Valle del Cauca et de Chocó, le premier centre de santé est parfois à plusieurs heures de marche ou de pirogue.

     

    Selon les données du HRP, on estime à 6,3 millions le nombre de personnes ayant des besoins en matière de santé, dont 3,2 millions dans les zones rurales, et on constate une augmentation des suicides, des idées ou des comportements suicidaires dans les communautés indigènes d’Antioquia, de Chocó et de Cauca.

  • 700 000 personnes

    touchées par des catastrophes naturelles en 2022.

700 000 personnes

touchées par des catastrophes naturelles en 2022.

  • Des catastrophes naturelles à répétition

    La fréquence et la gravité des événements météorologiques liés au changement climatique entraînent également des besoins humanitaires et exacerbent la vulnérabilité des communautés (colombiens, réfugiés et migrants du Venezuela).

     

    En ce qui concerne les urgences liées aux événements climatiques, les affectations cumulées en 2022 sont supérieures de 46 % à celles enregistrées en 2021. Parmi les départements affectés, on trouve Chocó et Nariño. En 2022 , les catastrophes ont touché environ 700 000 personnes.

  • CRISE MIGRATOIRE VÉNÉZUÉLIENNE EN COLOMBIE

    Par ailleurs, la situation politique et humanitaire du Venezuela a d’énormes répercussions en Colombie.

     

    ll s’agit du premier pays d’accueil de la population migrante vénézuélienne avec 1,9 million de personnes déplacées, représentant 43 % des 4,2 millions de vénézuéliens présents dans la région (comprenant les binationaux et les migrations pendulaires entre les deux pays). Seulement 20 % d’entre elles ont accès aux services de santé et de protection sociale. Les réseaux d’exploitation sexuelle, le trafic de drogue et le recrutement forcé affectent particulièrement les migrants.

© Quentin Top

NOTRE AIDE HUMANITAIRE EN COLOMBIE

L’aide humanitaire de Médecins du Monde en Colombie a pour objectif d’apporter un soutien aux structures locales et permettre l’accès aux soins pour les populations affectées par les conflits des forces armées.

  • Le consortium humanitaire MIRE

    Depuis les accords de paix, Médecins du Monde a réorienté ses activités en zone rurale afin d’apporter une réponse d’urgence en cas de pic de violences entre les combattants, notamment lors d’attaques de groupes paramilitaires, de déplacements massifs et de confinement des populations. En partenariat avec deux autres ONG internationales, nous déployons une équipe de médecins, de psychologues, de travailleurs sociaux et de spécialistes de la nutrition, de l’hygiène, de l’assainissement et de la protection de l’enfance.

     

    Médecins du Monde a formé le Consortium humanitaire MIRE (Mécanisme intersectoriel de réponse aux urgences) pour une prise en charge globale et multisectorielle en matière de santé, d’éducation d’urgence, de WASH (Water, Sanitation and Hygiene), de protection, d’abri et de nourriture.

     

    Notre action humanitaire en Colombie s’est principalement concentrée sur les soins de santé primaires d’urgence, notamment la médecine générale, la santé sexuelle et reproductive et la santé mentale, auprès des populations les plus touchées et victimes du conflit.

     

    Dans cet ordre, la mission humanitaire en Colombie, avec le Consortium, priorise les urgences les plus importantes. L’idée est de se coordonner avec les autorités locales, et d’impliquer les institutions existantes afin de générer des processus de pérennisation de l’action.

  • Mettre un terme aux violences liées au genre en Colombie

    Médecins du Monde met également l’accent sur la protection des personnes survivantes de violences sexuelles pour constituer des groupes d’auto-support, et pour garantir une prise en charge globale et respectueuse des droits dans les établissements sanitaires du Meta, du Guaviare, du Nariño, de la Cauca, de Valle del Cauca et de Chocó.

     

    Les projets comprennent des ateliers destinés aux communautés, aux institutions de soins de santé et aux dirigeants communautaires sur des questions comme la violence domestique, la violence fondée sur le genre, la violence sexuelle, et les voies d’identification, d’accompagnement et de signalement.

  • SOIGNER LES POPULATIONS ISOLÉES DANS LA RÉGION PACIFIQUE

    Dans la région Pacifique, Médecins du Monde travaille actuellement en partenariat avec la fondation italo-colombienne Monte Tabor, qui fournit des services de santé dans les zones prioritaires des départements d’Antioquia, Chocó et Cauca à bord d’un bateau hôpital.

     

    Les équipes y fournissent des services de soins de santé primaires et un renforcement institutionnel et communautaire dans le domaine de la santé, à travers l’établissement d’espaces de santé communautaire (Maisons de santé interculturelles) et la formation d’agents de santé communautaire.

     

    En outre, avec le soutien de l’Organisation Mondiale de la Santé, un projet a été développé pour procurer des soins de santé mentale dans les communautés de la municipalité de Bojayá, ce qui a conduit à la construction de deux maisons interculturelles comme modules de soins de santé communautaires dans les villages de Chanó et Charco Gallo, en complément des actions menées dans le cadre du projet de santé du Pacifique. Ce projet a également renforcé la communauté en formant des leaders et des référents en tant que premiers intervenants psychosociaux.

  • FAIRE FACE À LA CRISE DU COVID-19

    Dans la région amazonienne, une intervention a été menée en 2022 pour répondre à l’’épidémie de Covid-19 dans des communautés des départements d’Amazonas et de Putumayo, où les capacités institutionnelles et communautaires ont été renforcées en apportant un soutien à la consolidation des plans de contingence et des protocoles de soins, à la diffusion du plan de vaccination et à l’articulation du cadre institutionnel avec les Comités de surveillance épidémiologique à base communautaire – COVECOM, en plus de la construction et de la diffusion de messages liés à la prévention de Covid.

Colombie : notre combat pour les femmes

Articles
Colombie : l’étau de la violence
Lire l’article

UNE TERRE OÙ LA TERREUR PERSISTE

Le 24 novembre 2016, au terme de 52 ans de conflit armé, responsables de 220 000 morts, 40 000 disparus et 6 millions de déplacés, un accord de paix a été signé entre le gouvernement colombien et les FARC.

La situation montre aujourd’hui une nette amélioration, mais la violence liée à « la plus grande catastrophe humanitaire de l’hémisphère occidental » persiste en Colombie. Au moins cinq autres groupes armés (ELN, EPL, Dissidences des FARC, Clan del Golfo, Autodefensas Gaitanistas de Colombia) continuent de provoquer la terreur et la mort parmi la population civile.

De nombreux efforts restent à mener pour répondre à l’urgence humanitaire en Colombie, en rétablissant l’accès aux soins dans les zones rurales touchées par le conflit, et en réintégrant les guérilleros à la vie civile.

Colombie : dans la jungle du conflit

En 2021, nous avons :

En 2022 , nous avons :

  • aidé 39 575 bénéficiaires,
  • dispensé 40 300 consultations en soins de santé primaires,
  • dispensé 14 500 consultations en santé sexuelle et reproductive,
  • appuyé 31 centres de Santé,
  • effectué 8 500 consultations en santé mentale et soutien psychosocial,
  • conseillé et/ou fourni un accompagnement juridique à 950 personnes,
  • formé 498 professionnels de santé.
  • 39 575

    bénéficiaires en 2022.

  • 4 215 655

    Budget 2022.

39 575

bénéficiaires en 2022.

4 215 655

Budget 2022.

Historique
  • 1987

    Médecins du Monde commence à travailler avec les indiens Apaporis.

  • 1994

    Début d’un programme avec les enfants des rues. Fermeture en 2000.

  • 1997

    Intervention dans le département du Chocó affecté par le conflit armé. Fermeture en 2011.

  • 2003
    Fin du programme auprès des indiens, intervention dans le département du Meta affecté par le conflit armé.
  • 2010

    Début de l’intervention dans le Nariño.

  • 2016

    Accord de paix signé avec les FARC et début de réflexion sur l’adaptation des actions.