Droits et santé sexuels et reproductifs

© Charly Kodjo

Nos valeurs Nos valeurs Nos valeurs Nos valeurs Nos valeurs Nos valeurs Nos valeurs Nos valeurs Nos valeurs Nos valeurs

Toute personne doit pouvoir faire ses propres choix concernant son corps, sa santé, sa sexualité

L’accès aux droits et santé sexuels et reproductifs (DSSR) est l’un de nos principaux combats. Un grand nombre de projets y sont consacrés depuis 40 ans. Médecins du Monde intervient actuellement dans toutes les régions du monde pour renforcer l’accès aux soins de santé sexuelle et reproductive et rendre effectifs les droits des usagères/ers.

Les droits et santé sexuels et reproductifs (DSSR) portent sur des aspects fondamentaux de la vie de la personne : son corps, sa sexualité, sa santé, ses relations affectives et sexuelles, son choix de parentalité. En tant que droits humains essentiels, les droits sexuels et reproductifs visent à promouvoir une vie autonome, une sexualité libre et consentie, sans violences ni discrimination. Ils constituent une condition essentielle au progrès vers l’égalité de genre et au développement d’une société plus équitable et plus juste.

 

© Charly Kodjo, Olivier Papegnies, Nicolas Moulard, Benedicte Kurzen

DSSR Oliviers Papegnies
La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter   
DSSR

« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question »

Aujourd’hui encore, l’exercice des droits sexuels et reproductifs n’est pas effectif pour tous. Des millions de femmes et de personnes LGBTQI+ subissent toujours des discriminations qui entravent leur capacité à jouir pleinement de leur droits et avoir accès à des services de santé sexuelle et reproductive.

Droits et Santé sexuels et Reproductifs : Positionnement, stratégie et interventions de Médecins du Monde

Nos combats Nos combats Nos combats Nos combats Nos combats Nos combats Nos combats Nos combats Nos combats Nos combats

Défendre les droits et la santé sexuels et reproductifs

A travers ses interventions, MdM défend l'accès aux droits et à la santé sexuels et reproductifs pour toutes et tous en France et à l'international, sans discrimination, à chaque étape de la vie des personnes, quel que soit le lieu où le pays où l'on vit, y compris les contextes de crise.
MdM priorise 3 axes d'intervention - 3 ruptures clés dans l'accès aux DSSR négligées alors qu'elles ont un impact majeur sur la mortalité et la morbidité des femmes et des filles :

- la prévention et prise en charge des grossesses non désirées ;
- la réponse aux besoins en DSSR dans des contextes de crise - y compris la crise de l'accueil des personnes migrantes en France - et notamment la prévention et la prise en charge des violences liées au genre (VLG) ;
- la prévention et prise en charge du cancer du col de l'utérus.

Par ailleurs, MdM est engagée dans des projets de réductions des risques liés au travail du sexe et mène un plaidoyer pour la décriminalisation de celui-ci.

Une société féministe pour une société plus juste

Décrimina-
lisation des pratiques sexuelles consenties

Lutte pour le respect des droits des personnes LGBTQI+

Défendre le droit à disposer de son corps

Combattre les violences sexuelles et sexistes

Camps de Mentao © Mylène Zizzo La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter    La connaissance, une arme pour lutter   

Nos combats

Les droits sexuels et reproductifs sont constamment remis en cause et suscitent toujours des oppositions. Ils sont au cœur des politiques révisionnistes et  conservatrices, qui gagnent toujours plus de terrain partout dans le monde.
Droits humains fondamentaux, MdM milite en faveur des droits et santé sexuels et reproductifs pour tout.e.s. Ce combat s’inscrit plus globalement dans une vision féministe intersectionnelle défendue par MdM.

© Mylène Zizzo

Découvrir également Découvrir également Découvrir également Découvrir également Découvrir également Découvrir également Découvrir également Découvrir également Découvrir également Découvrir également

NOS ACTIONS

Avortement
01 / 0 4

TOUTES LES 9 MINUTES, UNE FEMME MEURT DES CAUSES D’UN AVORTEMENT CLANDESTIN

TOUTES LES MINUTES, UNE FEMME MEURT DES CAUSES D’UN AVORTEMENT CLANDESTIN

L’accès à la contraception et à l’avortement sécurisé est une question de santé publique : une trop grande majorité de femmes et de filles, notamment dans les pays à faibles revenus et chez les personnes en situation de précarité, n’ont pas de contrôle sur leur propre vie sexuelle. Médecins du Monde soutient activement le droit de toute personne à pouvoir recourir à une méthode de contraception sûre et efficace (y compris la contraception d’urgence) pour éviter une grossesse non désirée et l’accès à une interruption volontaire de grossesse sans risque et légale.

Plus de 40% des femmes dans le monde vivent dans un pays où l’IVG est illégale.

© Reuters

Lire la suite
VLG République Démocratique du Congo © Kim Luc Valigny
02 / 0 4

PROMOUVOIR L'ACCÈS AUX DSSR EN CONTEXTE DE CRISE ET LUTTER CONTRE LES VIOLENCES LIÉES AU GENRE

PROMOUVOIR L'ACCÈS AUX DSSR EN CONTEXTE DE CRISE ET LUTTER CONTRE LES VIOLENCES LIÉES AU GENRE

Les contextes de crises déstabilisent les systèmes de santé et exacerbent les inégalités de genre et les facteurs de vulnérabilité socio-économique : il devient plus difficile encore d’accéder à des services en SSR de qualité et adaptés aux besoins des personnes.

Souvent sous-estimées ou banalisées, les violences liées au genre constituent pourtant une violation des droits universels tels que le droit à la vie, à la sécurité, à l’interdiction de la torture ou de toute autre traitement cruel, inhumain ou dégradant. En tant qu’acteur médical, Médecins du Monde s’engage à prendre en charge les besoins en DSSR et à dénoncer les violences vécues par les populations dans les contextes de crise.

© Kim Luc Valigny

Lire la suite
03 / 0 4

Burkina Faso, projet de lutte contre le cancer du col de l’utérus

Burkina Faso, projet de lutte contre le cancer du col de l’utérus

Le cancer du col de l’utérus est un problème de santé publique majeur : plus de 311 000 femmes en meurent par an, et 90% des cas surviennent dans des pays à faible et intermédiaire revenu. Parce que le cancer du col de l’utérus est une maladie évitable et éradicable, Médecins du Monde a mis en place, depuis 2018, des projets de dépistage et de prise en charge des lésions précancéreuses du cancer du col de l’utérus au Burkina Faso et Côte d'Ivoire.

© Sophie Garcia

En savoir plus
Journée mondiale pour la santé et l’hygiène menstruelles Anna Wanda Gogusey
04 / 0 4

28 mai : la journée mondiale pour la santé et l’hygiène menstruelle

28 mai : la journée mondiale pour la santé et l’hygiène menstruelle

Chaque jour, à travers le monde, environ 800 millions de personnes en âge de procréer ont leurs règles : une réalité biologique universelle, pourtant entourée de tabous et synonyme de vulnérabilité accrue pour de nombreuses personnes.Les menstruations sont une question de santé, de droit et de dignité, d’égalité et de sécurité.

Depuis 2014, la communauté internationale consacre chaque 28 mai une journée mondiale pour la santé et l’hygiène menstruelles. Son but est de rompre le silence pour lutter contre les interdictions, la honte et la stigmatisation qui y sont associées partout dans le monde. Il est en effet nécessaire de rendre accessibles des protections adaptées et sûres, ainsi que des installations sanitaires appropriées, pour que les personnes vivant avec leurs règles puissent jouir pleinement de leurs droits et santé sexuels et reproductifs, de leur droit à la dignité, à la santé, à l’eau et à l’assainissement, à l’éducation.

Illustration par Anna Wanda Gogusey

Lire la suite
Nos actions Nos actions Nos actions Nos actions Nos actions Nos actions Nos actions Nos actions Nos actions Nos actions

Ici et là-bas

République démocratique du Congo

Pays d'intervention
Nos actions en République démocratique du Congo :

Algérie

Pays d'intervention

Burkina Faso

Pays d'intervention

Colombie

Pays d'intervention

Madagascar

Pays d'intervention

Ouganda

Pays d'intervention
photo dounia boujahma

Dounia, sage-femme en Haïti

Découvrir le témoignage
photo maria

Maria, auprès des femmes migrantes au Mexique

Découvrir le témoignage
indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance