Faire un don

Les crises et urgences humanitaires

Les crises et urgences humanitaires

En cas de conflits ou de catastrophes naturelles, Médecins du Monde intervient le plus rapidement possible en envoyant des équipes et du matériel sur le terrain afin de répondre aux besoins de santé immédiats des populations.

Intervenir en urgence

Une urgence, pour Médecins du Monde, c’est avant tout une rupture de l’accès aux soins. Notre réponse se construit à partir d’une évaluation par nos équipes des conséquences de la crise sur la population, en lien étroit avec des partenaires de la société civile ou les ministères de la Santé des pays touchés. Notre objectif : rétablir l’accès aux soins lorsque le système sanitaire est fragilisé par une catastrophe. Notre force : une véritable expertise en santé primaire et en santé sexuelle et reproductive pour prendre en charge les plus vulnérables.

Si celles-ci sont présentes dans le pays, l’association s’appuie sur ses équipes dédiées aux projets de long terme. Cela permet de raccourcir nos délais d’intervention, d’agir plus vite et de manière efficace. En lien avec les autorités, Médecins du Monde décide ensuite de rester ou non sur le terrain, une fois l’impact médiatique des urgences retombé, pour travailler sur des programmes de reconstruction.

Les urgences en cours

ukraine 

Depuis le début de la crise politique et militaire en Ukraine, en 2013, la situation humanitaire à l'est du pays est particulièrement alarmante. Dans les deux provinces du Donbass touchées par le conflit, Donetsk et Louhansk, 4,5 millions d'Ukrainiens ont besoin d'aide humanitaire. La grande majorité d'entre eux sont des personnes vulnérables - âgées, en situation de handicap ou atteintes de maladies chroniques - qui ont besoin de services adaptés. Une équipe de terrain est déployée depuis juin 2015 pour développer la réponse de MdM en lien avec le ministère de la Santé et les autres acteurs humanitaires. Cette réponse est centrée sur l'offre de soins de santé primaire, la santé sexuelle et reproductive, la santé mentale et le soutien psychosocial. Deux cliniques mobiles pluridisciplinaires interviennent dans les zones contrôlées par le gouvernement et directement affectées par le conflit.

Irak

Depuis le début de l’année 2014, les combats qui touchent le nord et l’ouest de l’Irak ont conduit plus de trois millions d’Irakiens à se déplacer. Près de la moitié d’entre eux se sont réfugiés au Kurdistan et dans les régions avoisinantes. 

Médecins du Monde intervient dans les camps et les communautés de déplacésinfo-icon de la région de Dohuk, au Kurdistan irakien. Sur 10 sites différents, des équipes médicales proposent à ces populations extrêmement fragilisées des soins de base via des cliniques fixes et mobiles. Par ailleurs, en partenariat avec une ONGinfo-icon turque, une clinique porte assistance aux Yézidis réfugiés de l’autre côté de la frontière turque, dans un camp de la ville de Sirnak.

Syrie

Depuis le début du conflit, les autorités syriennes utilisent la santé comme une véritable arme de guerre. Près de 70 % des structures de soins sont détruites ou ne sont plus fonctionnelles. Le taux de couverture médicale a dramatiquement chuté pour ne plus atteindre que 45 %. Certaines maladies, telles que la tuberculose, sont réapparues. Plus de 7 000 cas de rougeole ont été recensés. Des cas de leishmaniose, diarrhées, typhoïde sont également rapportés en grand nombre dans le nord du pays.

Notre réponse à cette crise est fondée sur une approche régionale : nous intervenons à l'intérieur de la Syrie pour fournir des soins de santé primaire et approvisionner en eau et kits d'hygiène les déplacésinfo-icon internes dans le nord du pays, et pour fournir à des réseaux de médecins syriens du matériel médical et des médicaments. Mais nous intervenons également auprès des réfugiés syriens dans les pays limitrophes, en Jordanie, en Turquie et au Liban, dans les camps de réfugiés, les centres de soins ou en unités mobiles, tant en santé primaire, en rééducation postopératoire qu’en santé mentale.

Médecins du Monde intervient en Syrie depuis le début du conflit © AFP PHOTOS
 

RCA

Depuis le coup d'État de 2013, les tensions confessionnelles entre chrétiens et musulmans se sont exarcerbées, fragilisant la cohésion et le tissu social en République centrafricaine. Elles ont provoqué un exode massif de musulmans dans les pays frontaliers, notamment au Tchad et au Cameroun. Les fractures sociales et territoriales menacent aujourd'hui la souveraineté du pays. Par ailleurs, l’accès à la santé est rendu difficile du fait du coût élevé des soins, de l'insécurité, du manque de personnel médical qualifié et de la pénurie de moyens de transport.

Le paludisme, la malnutrition, la surmortalité des nouveau-nés et des mères, les violences liées au genre et la forte prévalence du VIHinfo-icon sont autant de fléaux contre lesquels Médecins du Monde entend agir en fournissant des soins de santé gratuits à la population affectée par la crise, à Bangui et à Bégoua.

Consultation médicale d'un enfant. © Sébastien Duijndam
Consultation médicale d'un enfant. © Sébastien Duijndam

Yémen

Présent au Yémen entre 2004 et 2012 notamment pour garantir un accès aux soins aux personnes déplacées, Médecins du Monde a tissé de nombreux liens avec des partenaires locaux. Alors que les besoins sanitaires sont croissants, peu d’ONGinfo-icon peuvent y travailler car les combats s'intensifient.

La plupart des hôpitaux sont débordés et à court de matériel médical.

Médecins du Monde a donc choisi de soutenir des structures publiques à Aden ainsi qu’une association yéménite de personnels soignants bénévoles, en fournissant du matériel médical et chirurgical.

 

Votre soutien

Donner

100 € pour fournir des kits d’hygiène à 5 familles 

Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.

Aller plus loin