Faire un don

Les exclus des soins

Les exclus des soins

97 %

des exclus des soins en France vivent sous le seuil de pauvreté.

63 %

des patients vus en Europe n'ont pas de couverture de santé.

La situation

Ils vivent dans des conditions de grande précarité, parfois même à la rue. L’insécurité, les conditions climatiques extrêmes ou l’insalubrité les réduisent à l’exclusion. Partout dans le monde, des hommes, des femmes et des enfants ne peuvent se faire soigner parce qu’ils ne sont pas inscrits dans le système de santé du pays où ils vivent, ou qu’ils ne connaissent tout simplement pas leurs droits. Parce que les structures de soins font défaut ou parce qu’elles ne peuvent répondre correctement à leurs besoins.

  • Maria, 34 ans.

    Maria est née dans le Guaviare, aux confins de l’Amazonie colombienne, où elle vit toujours avec son mari et ses deux enfants. Ce fief des FARC, la guérilla communiste en guerre contre le gouvernement, est délaissé par les pouvoirs publics. Isolés, loin de tout centre de santé, Maria et les siens vivent dans la peur. Parce qu’ils n’ont pas accès à l’eau potable et que leurs maigres cultures sont polluées par les produits toxiques déversés sur les champs de coca, les enfants de Maria souffrent de rotavirus.

  • Denisa, 15 ans © Benoît Guenot

    Denisa, 15 ans.

    Comme près de 3 000 roms, Denisa vit dans un bidonville de Seine-Saint-Denis. Sa famille a été évacuée à plusieurs reprises avant de se réinstaller dans un campement de fortune. Mais faute de revenus stables, Denisa et les siens ne peuvent accéder à un logement social, à l’eau courante et aux commodités de base. À 15 ans, Denisa est enceinte mais ne consulte pas de gynécologue faute de moyens. Elle ne sait pas où elle accouchera. Ni dans quelles conditions.

Notre action

Soigner les plus vulnérables

En France, Médecins du Monde accueille les personnes exclues du système de soins dans ses centres de soins et d’orientation. Qu’elles vivent à la rue ou dans un bidonville, qu’elles aient ou non des papiers, quelle que soit leur nationalité, ces personnes trouvent auprès de nos équipes un accès gratuit à des consultations de médecine générale. Si cela est nécessaire, nous orientons les patients vers des spécialistes, des psychologues ou des psychiatres. Aussi, des travailleurs sociaux les informent et les aident à ouvrir leurs droits, notamment à une couverture maladie.

Médecins du Monde accueille les personnes exclues du système de soins

L’association va également à la rencontre de ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas faire la démarche de venir jusqu’à elle. Grâce à des cliniques mobiles, des consultations sont assurées dans la rue, dans les centres d’hébergement d’urgence, les squats, les bidonvilles, etc.

Soigner les personnes les plus isolées

Médecins du Monde intervient également dans de nombreux pays, en collaboration avec des associations locales, pour proposer des soins de base à tous ceux qui n’y ont pas accès, faute de moyens, par éloignement géographique ou pour des raisons politiques. Ainsi, nous installons par exemple des cliniques mobiles dans les îles grecques, et dans les zones les plus reculées du Népal ou de la Colombie.

Nos équipes interviennent en soutien aux populations déplacées, comme au Liban, en Jordanie ou en Palestine, ou encore auprès des populations les plus isolées du Niger ou de Somalie

Il s’agit d’offrir à tous des consultations médicales, des vaccins, un suivi nutritionnel, mais aussi de fournir des médicaments, dépister les maladies infectieuses, assurer des suivis de grossesse ou informer les femmes sur la contraception. Les structures de soins existant localement sont aussi renforcées et le personnel soignant formé pour pouvoir prendre le relais une fois la mission de Médecins du Monde achevée.

Une femme vivant dans un bidonville à Marseille © Olivier Papegnies
Une femme vivant dans un bidonville à Marseille © Olivier Papegnies

Lieux d'intervention

Asie
Afrique

Amériques
Moyen-Orient

MONDE

France

Asie

Afrique

Amériques

Moyen-Orient

Votre soutien

Nous rejoindre
Coordinateur médical (H/F)
S'informer

Je m'inscris à la newsletter.