Empowerment

© Sebastien Duijndam

© Sebastien Duijndam

Chez Médecins du Monde, l’empowerment est une notion primordiale. Qu’elle concerne les individus, les communautés ou encore les organisations avec lesquelles nous travaillons, l’empowerment répond autant à un enjeu éthique (en lien avec nos valeurs, nos principes et notre histoire) qu’à un enjeu pragmatique d’efficacité.

L’Empowerment au coeur des combats actuels

Influencé par le féminisme et les mouvements d’émancipation des minorités, l’empowerment puise ses racines dans les années 1970 et s’inspire de la pensée de Paolo Freire. Depuis, l’empowerment incarne de puissantes critiques des injustices et des inégalités sociales.

L’empowerment chez Médecins du Monde

Être maître de soi-même

Médecins du Monde parle d’empowerment pour désigner à la fois un processus et un objectif par lequel les individus et les groupes de personnes développent leur pouvoir d’action et de transformation de leur environnement et contexte de vie.

Ce processus repose sur :

  • la participation des personnes et des communautés aux actions qui les concernent,
  • l’identification et le questionnement des relations de pouvoir et de domination, pour renforcer l’autonomie des personnes dans leur choix et parcours sociaux et sanitaires.

Favoriser l’empowerment requiert un ensemble partagé de valeurs et de postures, aussi bien au niveau des pratiques professionnelles individuelles, qu’organisationnelles.

Médecins du Monde met en œuvre et intègre cette démarche d’empowerment de manière transversale, dans tous ses combats, dans tous ses projets et renforce ainsi la qualité de ses interventions.

Empowerment et santé

La charte d’Ottawa

En 1986, la notion d’empowerment est utilisée par l’Organisation Mondiale de la Santé dans sa fameuse Charte d’Ottawa :

« La promotion de la santé passe par la participation effective et concrète de la communauté à la fixation des priorités, à la prise des décisions et à l’élaboration et à la mise en œuvre des stratégies de planification en vue d’atteindre une meilleure santé. Au cœur même de ce processus, il y a la dévolution de pouvoir (empowerment) aux communautés considérées comme capables de prendre en main leurs destinées et d’assumer la responsabilité de leurs actions. »

Avec la Charte d’Ottawa, l’empowerment est reconnue comme une démarche essentielle dans les projets de santé, en lien direct avec la participation des personnes concernées et les expériences de santé communautaire.

La santé communautaire

Nous sommes convaincu.e.s que chaque individu doit pouvoir être acteur de sa propre santé. C’est pourquoi nous inscrivons notre action dans une démarche de santé communautaire (dans la continuité des mouvements de la lutte contre le sida, du « rien pour nous sans nous » et de la figure du/de la patient.e expert.e de sa santé).

Nous savons que la participation des personnes aux projets qui les concernent est une des garanties de la pertinence de nos interventions :

  • les actions participatives et co-construites répondent plus justement aux besoins des personnes,
  • elles sont davantage acceptées par les populations
  • elles sont plus facilement pérennisées à la fin des projets.

Cette participation est recherchée à toutes les étapes des projets que nous mettons en œuvre

Sur le terrain

En savoir +
Médecins du Monde s’appuie sur les savoirs, les expertises et les expériences des individus et des communautés directement concernés par ses projets pour adapter ses modalités d’intervention et mettre leurs préoccupations au cœur de son action.

Nos actions

Pour favoriser les dynamiques d’empowerment dans nos projets et la participation des personnes et communautés avec lesquelles nous travaillons, nous utilisons de nombreuses stratégies, actions et méthodes, souvent combinées les unes aux autres.

Parce que l’accès à une information fiable, complète et adaptée est l’une des conditions nécessaires pour que les personnes puissent faire des choix éclairés concernant leur santé et pour qu’elles renforcent leur autonomie dans leur parcours sociosanitaire, nos méthodes sont centrées autour du développement de l’éducation pour la santé. Elles dépendent des communautés avec lesquelles nous travaillons, du contexte, du projet et de nos objectifs

 

Le travail des pair.e.s

Médecins du Monde promeut l’intégration des personnes directement concernées et ayant une connaissance personnelle des pratiques de la communauté accompagnée par les équipes salariées et bénévoles. On parle alors de travailleurs et travailleuses ou éducateurs et éducatrices pairs.

Dans les champs du VIH et du virus de l’hépatite C (VHC), le travail avec les pair.e.s est reconnu comme une stratégie d’intervention incontournable, et est central dans les projets de Réduction des Risques.

En plus d’améliorer la qualité des projets en rendant les actions plus pertinentes et en permettant de toucher des communautés parfois « difficile à atteindre », le travail avec les pair.e.s est un des moyens qui permettent d’impliquer les personnes concernées dans les projets. C’est un processus qui participe à la reconnaissance des savoirs expérientiels et qui doit renforcer l’acquisition d’autres savoirs et expertises.

Les initiatives collectives

L’appui et le soutien aux initiatives collectives et à la mobilisation communautaire sont un moyen efficace et concret d’impliquer les personnes dans les activités, mais aussi de les construire à partir des ressources communautaires existantes et de répondre aux besoins exprimés par les personnes.

Dans la même logique, Médecins du Monde soutient les initiatives et désirs d’organisation des personnes, que ça soit sous forme de collectif formel ou informel. Le désir de passer de groupe de personnes partageant le même problème ou objectif à un groupe organisé et constitué, au sein duquel les rôles et objectifs auront été clarifiés et travaillés, représente une vraie possibilité de développer une dynamique communautaire et d’empowerment durable.

Les relations partenariales

Chez Médecins du Monde, nous nous efforçons de favoriser des relations partenariales de qualité, plus équitables, transparentes, fondées sur une volonté commune d’améliorer les droits et l’accès à la prévention et aux soins, où chacun et chacune a sa place.

Développer de tels partenariats avec des acteurs locaux et communautaires représente une opportunité d’empowerment particulièrement stratégique car ils peuvent permettre :

  • d’organiser véritablement et honnêtement le partage de décisions et de pouvoirs avec les acteurs communautaires
  • de renforcer durablement ces acteurs
  • d’amplifier les combats des communautés

Le plaidoyer communautaire

Le soutien aux personnes et aux communautés dans le développement de leur plaidoyer est pour nous un moyen émancipateur et durable de transformation sociale qui s’inscrit dans une démarche d’empowerment. En soutenant les communautés dans leurs combats politiques en faveur de l’accès aux droits et à la santé plutôt qu’en nous y substituant, nous renforçons leur capacité et leur légitimité.

La démocratie sanitaire

Médecins du Monde soutient la participation des personnes dans l’élaboration des politiques publiques qui les concernent. Promouvoir la démocratie sanitaire, c’est plaider pour que ces personnes puissent participer et être incluses dans les espaces de concertation et de prise de décisions.