Faire un don
80 €peuvent financer un lit de consultation au Nigéria
150 €peuvent financer des soins pour 35 enfants souffrant de malnutrition aiguë
200 €peuvent financer la prise en charge de 8 personnes en situation de précarité en France
OKautre montant pour votre don
soit 0 € après réduction fiscale

Somalie

© Jelle Boone

Somalie

100 000

déplacés internes en Somalie

1/12

des femmes meurent de causes en lien avec la grossesse

98%

des femmes sont victimes de mutilations génitales féminines entre 4 et 11 ans

La situation

Après 20 ans de guerres civiles et d’instabilité politique, la Somalie demeure une zone de conflit. Les combats étant aujourd’hui concentrés dans le sud du pays, les civils se réfugient au nord, notamment dans la ville portuaire de Bosasso, au Nord-Puntland (État lui-même situé à l’extrême nord de la Somalie).

Par ailleurs, cette région est aussi un lieu de transit pour les migrants éthiopiens, somaliens et érythréens en route vers la péninsule arabique. En 2016, plusieurs milliers d’entre eux sont passés par Bosasso, où ils séjournent dans des camps a priori temporaires qui parfois deviennent semi-permanents. Nombre d’entre eux ont également effectués le chemin inverse, fuyant les combats au Yémen et traversant le golfe d’Aden pour Bosasso. La ville compte ainsi 60 000 déplacésinfo-icon internes en 2016.

La Somalie possède un des taux de mortalité maternelle et infantile parmi les plus élevés au monde.

Pour des raisons culturelles mais aussi par défaut d’infrastructures, les femmes somaliennes ont très difficilement accès aux soins et le pays enregistre un taux de mortalité maternelle de 732 pour 100 000 et un taux de mortalité infantile de 82‰. Ces taux sont parmi les plus élevés au monde.

De fait, seul un tiers des grossesses sont suivies médicalement, 49 % des naissances ont lieu à domicile, et moins de 14 % des femmes ont recours au planning familial. Globalement, les femmes comme les hommes sont très peu sensibilisés à la santé sexuelle et reproductive, aux phénomènes de violence liée au genre et aux conséquences sanitaires dramatiques des mutilations génitales féminines.

© DR
© DR

Notre action

Femmes & Enfants

Soigner les femmes et les enfants 

Médecins du Monde intervient à Bosasso depuis 2011 sur un programme de soins de santé primaire et de santé sexuelle et reproductive en faveur des déplacésinfo-icon internes, des migrants et des populations hôtes. Par l’intermédiaire d’un partenaire national, Integrated Services for Displaced Populations (ISDP), l’association vient en appui au ministère de la Santé en aidant huit structures publiques de santé ainsi que la maternité de l’hôpital général de Bosasso.

 

Médecins du Monde fournit notamment des médicaments essentiels et des équipements adapté. Nos équipes appuient également les personnels de santé locaux sur les questions de santé sexuelle et reproductive et pour la prise en charge des violences liées au genre.

Bosasso
Bosasso

En 2016

Nous avons aidé :

  • 28 309  femmes enceintes qui ont bénéficié d’une consultation prénatale
  • 157 184 patients qui ont eu accès à une consultation de médecine générale
  • 4 365 accouchements ont été médicalement assistés
  • 11 344 enfants qui ont été vaccinés contre la tuberculose et 8 300 contre la rougeole
© DR
© DR

Votre soutien

Donner

60 € pour soigner 10 enfants souffrant de diarrhée

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.

Nous rejoindre

Je postule en ligne.