Face au manque d’accès aux soins, ensemble, changeons la donne
3 minutes
En cours de lecture La Planification familiale, composante essentielle de la couverture de santé universelle
Articles

La Planification familiale, composante essentielle de la couverture santé universelle

Articles 14.11.2022

© Anna Wanda Gogusey

  • La Planification familiale, composante essentielle de la couverture de santé universelle

Médecins du Monde participe à la conférence internationale sur la planification familiale (ICFP), du 14 au 17 novembre à Pattaya, en Thaïlande, afin de promouvoir et partager son expertise, ses projets et dernières recherches. ICFP est une plateforme internationale où organisations de la société civile, réseaux associatifs, autorités publiques, acteurs privés et organisations internationales se rencontrent et prennent des engagements publics. Depuis 2009 cette conférence rassemble environ tous les deux ans plus de 4000 personnes participantes de plus de 125 pays différents. Un moment privilégié pour Médecins du Monde afin de plaider en faveur d’un accès universel aux droits et santé sexuels et reproductifs, droits humains fondamentaux non négociables.

La conférence internationale sur la Planification familiale : quels enjeux pour MdM ?

Depuis 2011, MdM prend part à ce regroupement international. Cette année, les acteurs et actrices présents se rassembleront autour du thème « Planification familiale et couverture sanitaire universelle : Innover. Collaborer. Accélérer. ».

Pour MdM, ce sera l’occasion de promouvoir des aspects négligés de la planification familiale :

  • L’intégration des soins complets d’avortement dans les services de planification familiale
  • L’éducation complète à la sexualité
  • La planification familiale dans les contextes humanitaires en mettant l’accent sur l’accès à la contraception et aux avortements sécurisés.

État des lieux de la planification familiale dans le monde

Aujourd’hui l’accès à la planification familiale et aux droits et santé sexuels et reproductifs n’est toujours pas effectif dans le monde, ineffectivité amplifiée par la rupture d’accès aux DSSR durant la crise Covid-19.

Peu de pays disposent d’une politique nationale portant spécifiquement sur l’éducation à la sexualité.

  • 270 millions

    de femmes dans le monde n’ont pas accès à la contraception dont elles ont besoin.

  • 121
    millions

    de grossesses non planifiées chaque année, soit la moitié des grossesses.

Les politiques restrictives en termes d’accès à l’avortement causent des millions d’avortements non sécurisés tous les ans. Selon l’OMS, ces avortements entrainent 39 000 décès par an, et plus de 7 millions d’hospitalisations. Tous sont évitables.

Les contextes de crise sont également critiques en termes d’accès à la planification familiale : interruption de l’offre contraceptive et des services de prévention, accès limité à la prise en charge en cas de complication obstétricale, ou d’interruption de grossesse… L’enjeu de l’accès effectif aux DSSR, dont les avortements sécurisés, dès le début d’une crise est essentiel, et passe par la mise en place systématique du Dispositif Minimum d’Urgence en SSR.

L’accès aux DSSR en France ne fait pas exception. Les avancées obtenues ces dernières années n’ont pas été sans embuches et des obstacles persistent toujours : la disparité de l’offre en termes de proximité géographique, de soins proposés et de professionnels habilités altèrent la qualité des soins de SSR. Si l’accès à la planification familiale n’est pas effectif pour l’ensemble de la population, il l’est encore moins pour les personnes plus éloignées du système de santé.

MdM se mobilise en faveur de la planification familiale

En France, nos équipes se mobilisent à la fois en lieux fixes et mobiles auprès de publics précarisés dans une logique d’aller-vers. Aujourd’hui, 29 programmes intègrent des composantes de DSSR (entretiens de prévention, mise à disposition de matériels, accompagnement vers les structures de droit commun…).

A l’international, notamment en Afrique, MdM mène de nombreuses actions – en complémentarité des structures de santé locales – de promotion de la planification familiale. L’accent est notamment mis sur l’accès des jeunes à ces services à travers des actions de renforcement de capacités, de sensibilisation ou encore de plaidoyer.

Lors de cette conférence, une délégation MdM composée d’acteurs et actrices clefs (gestion de projet, plaidoyer, communication, recherche et collecte de fonds) sera présente. Nos équipes seront également accompagnées de membres du réseau Médecins du Monde avec une représentation des chapitres d’Espagne, du Japon et de Suisse. Nos experts et expertes interviendront lors de 3 présentations orales et deux posters inscrits au programme officiel afin de présenter nos projets et bonnes pratiques de Madagascar, Côte d’Ivoire, Burkina Faso et Nigeria.

Cette conférence sera également l’opportunité de rencontrer des décideurs politiques et partenaires internationaux lors de rendez-vous bilatéraux.

Pour que chacun·e puisse décider librement
de sa sexualité, sa santé et sa vie.

Découvrir