Faire un don
80 €peuvent financer un lit de consultation au Nigéria
150 €peuvent financer des soins pour 35 enfants souffrant de malnutrition aiguë
200 €peuvent financer la prise en charge de 8 personnes en situation de précarité en France
OKautre montant pour votre don
soit 0 € après réduction fiscale

50 assos contre l’exclusion

© Benoit Guenot

50 assos contre l’exclusion

Discours politiques stigmatisant les plus exclus, recherche de bouc-émissaires parmi les plus fragiles d’entre nous… Alors que 8,8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté en France, les discours de certains responsables politiques se durcissent à leur égard. Loin de « profiter du système » comme certains le clament haut et fort, les personnes en situation d’exclusion ont des conditions de vie insoutenables : privations multiples, honte du regard de l’autre, parcours du combattant pour accéder à ses droits... Pourtant, des solutions existent pour sortir les personnes de l’exclusion ; les acteurs de la solidarité les expérimentent tous les jours. Alors ensemble, choisissons le juste combat : attaquons-nous aux causes de la pauvreté, et non aux pauvres !

L'essentiel

50 associations se mobilisent ensemble pour mener une Autre campagne contre l’exclusion. Jusqu’à l’élection présidentielle, nous rappellerons sans relâche les réalités sociales à toutes celles et ceux qui instrumentalisent la pauvreté et stigmatisent les plus démunis.

Aujourd’hui 7,5% des travailleurs vivent sous le seuil de pauvreté et certains dorment dans leur voiture, en squat, au camping.
Aujourd’hui 7,5% des travailleurs vivent sous le seuil de pauvreté et certains dorment dans leur voiture, en squat, au camping.

25% des personnes sans domicile sont salariées et majoritairement en CDI ! Mais elles occupent généralement des emplois à temps partiel pour un salaire avoisinant les 900 € par mois, ce qui ne leur permet pas de trouver un logement dans les zones tendues.

 

 

Dans la vraie vie, le RSA est suspendu si l'allocataire refuse deux offres d'emploi successives.
Dans la vraie vie, le RSAinfo-icon est suspendu si l'allocataire refuse deux offres d'emploi successives.

Les allocataires du RSAinfo-icon ont différents devoirs, prévus explicitement par le contrat d’engagement réciproque qu’ils signent avec le conseil départemental. On le sait peu, ce contrat prévoit notamment l’obligation de rechercher un emploi. D’ailleurs, leur allocation peut être suspendue s’ils refusent deux offres d’emploi dites « raisonnables ».

 

 

Dans la vraie vie, l'AME représente 0.5% des dépenses d'assurance maladie.
Dans la vraie vie, l'AMEinfo-icon représente 0.5% des dépenses d'assurance maladie.

L'aide médicale de l'État (AMEinfo-icon) est un dispositif permettant aux étrangers sans titre de séjour de bénéficier d'un accès aux soins de santé, droit inconditionnel. Elle est attribuée sous conditions :

  • de résidence stable (entre 3 mois et 1 an de présence en France)
  • et de ressources (avoir moins que 721€/mois pour une personne seule).

Le budget de l’AMEinfo-icon est extrêmement marginal par rapport aux dépenses de la branche maladie de la Sécurité Sociale : il ne représente que 0,5 % des dépenses d’Assurance Maladie, soit 772 millions par an sur près de 160 milliards d’€ dépensés par l’Assurance Maladie.

 

 

Le site de la campagne

 

Nous soutenir
Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.