(c) Sinawi Medine

Italie

11 471

migrants sont arrivés en Italie par la mer en 2019

14%

sont des mineurs non accompagnés et 9% sont des femmes

750

personnes sont mortes en 2019 en traversant la Méditerranée

La situation en Italie

Si l’Italie a connu un pic de l’accueil de réfugiés et migrants en 2016 (181 436 arrivées par la mer, selon le HCRinfo-icon), l’Italie n’a enregistré que 11 471 arrivées en 2019 ; la grande majorité sont des hommes (77%), mais aussi des mineurs non accompagnés (14%).

 

La signature d’accords entre la Libye et le gouvernement italien en 2017, puis les décrets de Matteo Salvini, ancien vice Président du Conseil des Ministres, passées en septembre 2018, ont en effet mené à une réduction significative des arrivées de migrants en Italie : le nombre de nouvelles arrivées a baissé de 49,84% entre 2018 et 2019. Pour cause, les décrets adoptés visent à réduire le nombre de demandeurs d’asile, à limiter le recours aux protections internationales, et à réorganiser les centres d’accueil désormais prévus pour recevoir uniquement les mineurs non accompagnés et les migrants dont la demande d’asile a été acceptée.

91 424 demandeurs d’asile et réfugiés étaient hébergés dans des centres d’accueil en Italie à la fin 2019

Malgré l’alternance politique et la sortie de Matteo Salvini du gouvernement italien en septembre 2019, de nombreux centres d’accueil de migrants ont vu leurs ressources diminuer, avec une baisse conséquente des services offerts. De nombreuses associations ne sont désormais plus en mesure d’assurer un niveau de services acceptable et renoncent à l’accueil : si 91 424 migrants ont été accueillis dans les centres de réception en 2019, quelques 34 000 personnes étaient exclues du système de réception et livrées à elles-mêmes.  

 

 

En 2016, plus de 180 000 personnes sont arrivées en bateau ©Olivier Papegnies
En 2016, plus de 180 000 personnes sont arrivées en bateau ©Olivier Papegnies

Notre action en Italie

Migrants

Soigner les migrants

 

Dans ce contexte changeant, la stratégie opérationnelle de Médecins du Monde en Italie s’est adaptée, avec un maintien de ses activités en Calabre et en Sicile, ainsi qu’à Rome.

Le sud de l’Italie, une des régions les plus pauvres du pays, avec un système de santé fragile, reste la première zone d’arrivée des nouveaux migrants, et aussi celle avec le plus de mineurs étrangers isolés et hors du système d’accueil. Rome attire également de nombreux migrants, mais la plupart sont confrontés à de nombreuses difficultés d’accès aux services de base, tels que le logement et la santé ; ils se retrouvent ainsi marginalisés et exclus du système d’accueil.

Les migrants sont confrontés au déficit d’orientation, d’accès, et de prise en charge. Peu de personnes sont en mesure d’assurer une médiation culturelle et linguistique ou de répondre à leurs besoins, notamment en matière de santé des femmes, de prise en charge des violences liées au genre ou de santé mentale et soutien psycho-social.  

 

La Calabre
La Calabre

 

En 2019

Nous avons :

  • formé 543 soignants, travailleurs sociaux, médiateurs culturels et linguistiques pour une meilleure prise en charge des femmes
  • mené des activités psychosociales auprès de 350 mineurs et jeunes adultes
  • soutenu l’unité mobile sanitaire de Rome pour 133 migrants vivant dans des squats
  • sensibilisé plus de 21 000 personnes aux problèmes de la violence à l'égard des migrants

 

Afin d’accroître l’autonomie des migrants et des réfugiés, et de faciliter leur accès aux soins et aux droits, Médecins du Monde organise des séances de sensibilisation et de prévention. L’association accompagne et renforce les capacités des acteurs locaux (personnels de santé, opérateurs du système d’accueil, institutions sanitaires et associations de la société civile) dans le but d’améliorer la prise en charge médicale et psycho-sociale des migrants. Médecins du Monde contribue aussi à améliorer la coordination entre les différents acteurs, à favoriser l'échange de bonnes pratiques et participe à des campagnes de plaidoyer, au niveau local et national, pour promouvoir les droits des migrants.

 

 

 

 

Ils nous soutiennent

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance soutient Médecins du Monde

Votre soutien

Donner

80 € pour approvisionner 8 trousses de secours

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.

 
Global loader