Faire un don

Birmanie

Programme de Médecins du Monde en Birmanie. © Sophie Brandstrom

Birmanie

230 000

personnes sont séropositives

45 %

des personnes contaminées n’ont pas accès aux antirétroviraux

La situation en Birmanie

le h2 est arrivé

le h3 est arrivé

le h4 est arrivé

Le sida, une épidémie qui touche les plus vulnérables


La Birmanie connaît l’une des épidémies de sida les plus importantes d’Asie du Sud-Est. Parmi les 230 000 personnes vivant avec le virus, près de 126 500 personnes en besoin urgent d’antirétroviraux n’ont toujours pas accès aux traitements.

 

 

Le VIHinfo-icon touche en masse les usagers de drogues : au niveau national, 26,3% des birmans sont infectés par le virus. Dans l’État du Kachin, au nord de la Birmanie, l’accès aux services de prévention et de traitement de la maladie leur est rendu encore plus difficile qu’ailleurs par le conflit armé et par les discriminations dont ils sont victimes. Presque la moitié d’entre eux sont infectés par le VIHinfo-iconLes travailleurs-ses du sexe constituent l’autre population la plus affectée par l’épidémie. Également très discriminées, ces personnes sont rarement prises en compte par les programmes de sensibilisation, de dépistage et de traitement. Ainsi, dans certaines villes et régions de Birmanie, le taux de dépistage du sida parmi les personnes se prostituant n’est que de 28%, et celui de prévention de 15%.
 

Bénéficiaire souffrant de la tuberculose. © William Daniels
Bénéficiaire souffrant de la tuberculose. © William Daniels

Notre action en Birmanie

Personnes exposées aux risques

Aider les travailleurs du sexe

Médecins du Monde France travaille depuis 2004 auprès de la communauté des travailleurs-ses du sexe à Rangoun, au sud de la Birmanie. Pour prévenir, dépister et traiter le VIHinfo-icon, notre association humanitaire intervient avec des éducateurs pairs dans des cliniques mobiles. Elle a également établi une clinique fixe où plus d’un millier de personnes se prostituant sont reçues chaque année. En plus des traitements antirétroviraux, elles peuvent recevoir des conseils et se faire dépister d’autres maladies telles que la tuberculose. En effet, la tuberculose est une des principales causes de décès dans le pays, et la Birmanie fait partie des 30 pays les plus touchés au monde par cette maladie.
 

Médecins du Monde travaille aussi avec d’autres organisations locales et des groupes de support pairs pour proposer des activités de nutrition (conseils en alimentation) aux personnes se prostituant, ainsi que des activités génératrices de revenu pour celles qui le souhaitent.

 

L’association intervient par ailleurs en étroite collaboration avec le Ministère de la santé pour soutenir sa politique de décentralisation et le plan national de lutte contre le VIHinfo-icon.

 

Rangoun
Rangoun

En 2018

Nous avons aidé :

  • 1 561 travailleurs-ses du sexe ont eu accès à des activités de prévention

  • 920 travailleurs et travailleuses du sexe ont reçu un test de dépistage

  • 1 128 personnes ont reçu un traitement antirétroviral

     

 

Kyaw Myo Thu, a peer educator, providing courses in sexual education to homosexuals. © William Daniels
Kyaw Myo Thu, a peer educator, providing courses in sexual education to homosexuals. © William Daniels

Personnes en situation de risque

AIDER les usagers de drogues

Dans l’État du Kachin, au nord du pays, Médecins du Monde intervient auprès des usagers de drogues, particulièrement touchés par les maladies infectieuses. Du matériel de prévention leur est distribué (préservatifs, seringues stériles). Le VIHinfo-icon, la tuberculose et les hépatites sont dépistées. Des ateliers d’éducation à la santé et au traitement antirétroviral sont proposés pour impliquer les usagers dans les actions de prévention.

 

Médecins du Monde France gère actuellement quatre cliniques, en collaboration avec une équipe de professionnels de santé et d’éducateurs pairs. Notre association humanitaire y mène des activités de prévention et de sensibilisation, et propose un accès au traitement de substitution par la méthadone. 

 

Elle renforce, par ailleurs, ses activités de formation auprès des autorités locales et des acteurs de la société civile.

L’objectif est de développer des activités de réduction des risques (distribution de préservatifs et de seringues stériles) dans le Kachin, de réduire les violences à l’encontre des usagers de drogue et de promouvoir le programme de substitution à la méthadone.

 
Etat du kachin
Etat du kachin

En 2018

Nous avons aidé :

  • 8 064 usagers de drogues ont eu accès à des activités de réduction des risques

  • 3 383 usagers de drogues et autres personnes vulnérables ont effectué un test de dépistage

  • 2 189 usagers de drogues reçoivent un traitement antirétroviral

 

Renforcer les capacités des partenaires locaux

Depuis mai 2016, en partenariat avec la Metta Development Foundation, Médecins du Monde met en œuvre un programme novateur basé sur les domaines d'expertise respectifs des deux organisations.

METTA est une association de développement birmane qui travaille au développement des capacités des communautés paysannes notamment dans les zones ethniques. Elle s’occupe, entre-autre, de la mise en place d’activités génératrices de revenus, du développement participatif et de programmes de santé et de nutrition. La structure est largement reconnue, à la fois par la société civile birmane et internationale. Elle peut ainsi travailler relativement librement. Elle est l’une des seules associations à pouvoir atteindre les populations ethniques vivant dans les zones de conflit.

Médecins du Monde renforce les compétences de METTA en matière de réduction des risques et cette dernière appuie nos équipes dans l’approche communautaire de la prévention.

 

Cela permet d’atteindre un plus grand nombre de personnes au sein de nos zones d’intervention.

Pour ce faire, un centre commun de formation a été mis en place. Des activités de prévention et de sensibilisation ont été réalisées afin d’améliorer la fréquentation des services de réduction des risques par les communautés

 
Etat du kachin
Etat du kachin

En 2018

  • 42 formations ont été organisées pour 627 personnes aux professions diverses : coordinateurs, animateurs, bénévoles, éducateurs pairs, travailleurs sociaux

 

 

 

 

Consultation médicale. © Sophie Brandstrom
Consultation médicale. © Sophie Brandstrom
Historique
1994
Premier projet VIH dans l’État du Kachin. Activités de prévention auprès des usagers de drogue par injection.
2000
Ouverture d’un programme à Rangoun auprès des travailleurs du sexe.
2002
Ouverture du premier centre de prise en charge médicale. Délivrance de traitements antirétroviraux (ARV).
2006
Médecins du Monde obtient l’autorisation de délivrer de la méthadone.
2008
Cyclone Nargis : intervention d’urgence dans le delta de Pyapon. Amélioration de la prise en charge des mères et des enfants.
2013
Intervention auprès des déplacés du conflit indépendantiste dans le Kachin.
2014
Fin du programme auprès des déplacés dans le Kachin.
2016
Démarrage du programme en partenariat avec la Metta Development Foundation au Kachin.

Votre soutien

Donner

10 € pour l’achat d’un kit “safe injection”

Nous rejoindre
Harm reduction coordinator (M/F)
S'informer

Je m'inscris à la newsletter.