La dureté du parcours est un facteur important de l'état physique et psychologique des migrants - ©Olmo Calvo - MdM Spain

Perception de l’impact des habitats instables, indignes, informels et insalubres sur la santé des femmes enceintes et en post-partum

Rapports
La présente recherche a été conçue par Médecins du Monde France (délégation des Pays de la Loire, Direction Santé et Plaidoyer, Direction des Opérations France) en collaboration avec le CHU de Nantes et plus précisément avec l’Unité Gynécologie-Obstétrique Médico-Psycho-Sociale (UGOMPS), l’unité de Santé Publique Interventionnelle (SPIn) et le Service de suites de couches de la maternité.

Présentation de l'étude

Cette recherche vise à étudier les représentations sur la santé, ainsi que la description de la perception de l’impact de l’environnement sur la santé, des femmes enceintes ou ayant récemment accouché vivant en habitats instables, informels, indignes et/ou insalubres (habitats 4i). De nombreuses études explorent l’impact des lieux de vie 4i sur la santé, ntoutefois en ciblant des pathologies en particulier, des dimensions restreintes de la santé, ou des habitats 4i spécifiques. En revanche, cette étude a pris en compte plusieurs déterminants de la santé reliés aux lieux de vie 4i, ainsi que la perception de leur impact sur l’ensemble des dimensions de la santé (physique, mentale, et sociale), afin de pouvoir étudier ce phénomène dans sa globalité et dans sa complexité. Cette démarche participative est fondamentale pour pouvoir proposer
des solutions qui soient capables de respecter les attentes, les priorités, et les besoins des personnes directement concernées.

 

> Télécharger le résumé de l'étude

Global loader