En 2020, Médecins du monde avait prévu de poursuivre l’Opération Sourire à travers 15 missions chirurgicales dans 7 pays d’intervention : Bangladesh, Myanmar (Birmanie), Cambodge, Madagascar, Pakistan, Sierra Leone et Tanzanie.

Opération Sourire - Rapport d'activité 2020

Rapports institutionnels
A l’origine de l’Opération Sourire, une poignée de personnels de santé de Médecins du Monde en mission au Cambodge prend conscience que les victimes de malformations sont souvent mises au ban de la société. Le chirurgien François Foussadier est l’un de ces médecins qui décident alors d’offrir des opérations de chirurgie reconstructrice gratuites là où elles ne sont pas accessibles ou trop couteuses pour la population.

« En 1989, je me suis rendu au Cambodge avec plusieurs chirurgiens dans le cadre de la réhabilitation de l’hôpital Calmette de Phnom-Penh. C’est en réalisant que de nombreuses personnes souffraient de becs de lièvre, de séquelles de brûlures, de méningocèles et de tumeurs faciales que nous avons eu l’idée d’utiliser les blocs réhabilités pour les soigner. Nous avons donc lancé un appel à la radio annonçant que nous pouvions prendre en charge gratuitement certains types de pathologies. Le lendemain, 200 personnes faisaient la queue devant l’hôpital. Toute la journée, les consultations se sont succédé, attestant d’un réel besoin de soins, de soutien social et humain auquel la chirurgie reconstructrice pouvait répondre.

Il nous a fallu établir une liste des patients que nous pourrions opérer pendant la mission et des personnes qu’il faudrait revoir à l’occasion de notre prochaine venue au Cambodge. Six mois plus tard, nous étions de retour avec des anesthésistes et des infirmières. L’Opération Sourire était née. L’aventure cambodgienne a plu. Très vite d’autres chirurgiens ont souhaité lancer des missions dans d’autres pays et depuis l’Opération Sourire s’est développée au Pakistan, à Madagascar, au Cambodge, au Niger, au Rwanda, en Mongolie…

La technique constitue toujours un vrai défi, d’autant qu’elle doit évoluer en fonction des gens avec qui nous travaillons. Mais au fil des ans, redonner une apparence physique harmonieuse et une vie normale aux patients qui n’ont rien demeure essentiel pour tous les bénévoles de l’Opération Sourire ». Dr François Foussadier, fondateur de l’Opération Sourire

Global loader