Faire un don

Notre action pour les mineurs non accompagnés

En Europe, aujourd’hui, plus d’un réfugié sur 3 est un enfant. © Olivier Papegnies

Notre action pour les mineurs non accompagnés

Rapports
Le nombre d’enfants parmi les exilés ne cesse d’augmenter : aujourd’hui, plus d’un réfugié sur 3 en Europe est un enfant. Parmi ces enfants, certains sont seuls, sans leurs parents. Ce sont les mineurs non accompagnés (MNA), aussi appelés mineurs isolés étrangers (MIE).

Si certains ont quitté leur pays seuls, d’autres ont été séparés de leur famille durant le parcours migratoire. Quelques-uns cherchent à rejoindre un membre de leur famille dans un autre pays, d’autres arrêtent leur parcours en France. Tous sont des enfants en danger qui ont besoin d’être protégés.
Afin de les protéger, la Convention internationale des droits de l’enfant de 1989 et la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne rappellent le principe d’intérêt supérieur de l’enfant et la nécessité de les protéger et de les soigner.
Si elle n’est pas nouvelle, la problématique de la présence en France de ces mineurs privés de toute protection familiale a longtemps été sous-estimée. On estime aujourd’hui que plus de 25 000 enfants non accompagnés ont été pris en charge par les conseils départementaux en 2017 mais un très grand nombre de mineurs non accompagnés ne bénéficient d’aucune protection et se trouvent encore contraints de survivre dans des conditions qui les exposent à tous les dangers.