Faire un don

Rapport Financier 2017

Un enfant Rohingyas,région de Cox's Bazar, Bangladesh ©Arnaud Finistre

Rapport Financier 2017

Institutional reports
L'année 2017, dans la continuité de celle de 2016, a été marquée par notre volonté affirmée de maîtriser nos dépenses et d'optimiser nos ressources. Notre modèle économique évolue et doit nous permettre de dégager des excédents de gestion afin de consolider notre indépendance politique, renforcer notre impact social et accompagner la transformation et l'évolution de l'association impulsée par le projet associatif. L'enjeu majeur est de limiter nos dépendances dans un contexte humanitaire évolutif soumis à des enjeux politiques, sécuritaires et financiers, forts et souvent imprévisibles.

Il ne s'agit plus simplement d’analyser notre indépendance au seul regard réducteur du ratio générosité du public/ressources totales qui, inéluctablement, se dégrade en raison de notre croissance sensible et maitrisée, mais de dégager suffisamment de marges de manœuvre en ressources non affectées pour rester maîtres de nos  choix opérationnels et de nos orientations politiques et stratégiques.


Notre modèle économique doit dorénavant tenir compte d'un monde humanitaire et d'aide au développement en pleine mutation dans les suites du sommet humanitaire d'Istanbul de 2016: engagement des principaux bailleurs mondiaux d'allouer 25% de l'aide humanitaire aux organisations nationales et locales à l'horizon 2020, politisation et restriction de l'aide humanitaire, en particulier pour l'accueil et la protection des migrants et le combat pour les grossesses non désirées, en rapport avec la montée des populismes, décentralisation des grands bailleurs sur les terrains impliquant de déconcentrer notre propre organisation, polarisation des fonds sur les crises graves avec comme corollaire la baisse des fonds pour les pays moins médiatisés (Asie, Amérique latine..).