Faire un don
90 €Prix journalier moyen de mise à l'abri d'un mineur non accompagné.
160 €Prise en charge de 40 enfants souffrant de malnutrition aigüe
200 €2 consultations pour prendre en charge des femmes victimes de violences en Ouganda
OKautre montant pour votre don
soit 0 € après réduction fiscale

TOUS MÉDECINS DU MONDE N°129

Rohnigyas à la frontière bangladaise - (c) Arnaud Finistre pour MdM

TOUS MÉDECINS DU MONDE N°129

Le magazine des donateurs

Depuis deux mois, quelque 600 000 personnes, dont 80 % de femmes et d’enfants, ont fui l’horreur des crimes commis dans l’État du Rakhine, en Birmanie, pour trouver refuge au Bangladesh. Ce que l’ONUinfo-icon qualifie d’épuration ethnique vise les Rohingyas, cette minorité « la plus persécutée au monde ». En Birmanie, des familles entières ont été décimées, victimes de toutes les exactions de la part de l’armée birmane. Les survivants, eux, ont assisté aux pires atrocités et se retrouvent au Bangladesh dans le plus grand dénuement.

Depuis quelques mois, le district de Cox's Bazar, territoire boueux et insalubre abritant le plus grand camp de réfugiés au monde, est le théâtre d’une crise humanitaire majeure. L’état de santé des populations qui s’y pressent est dégradé. Elles sont épuisées, affamées, déshydratées. Alors que les risques d’épidémies augmentent, alors que l’accès aux soins demeure particulièrement restreint, les exilés qui ont fui la barbarie tentent de survivre à de profonds traumatismes psychologiques. Les défis sanitaires et humains sont immenses. En coordination avec ses partenaires bangladais, Médecins du Monde ne pourra aider les Rohingyas à les relever sans votre précieux soutien.