Faire un don
90 €Prix journalier moyen de mise à l'abri d'un mineur non accompagné.
150 €Prise en charge de trois personnes (accueil, soins, accompagnement social)
200 €3 permanences mobiles / semaine pendant deux mois auprès des personnes sans-abri.
OKautre montant pour votre don
soit 0 € après réduction fiscale

L'Essentiel 2016

Niger enfant rapport moral © Olivier Papegnies

L'Essentiel 2016

Rapports institutionnels

Médecins du Monde poursuit son engagement sur les terrains de crises où les civils n’ont aucun répit et où les principes humanitaires ne sont pas respectés. Notamment en Syrie, où nous dénonçons le ciblage répété et inacceptable des structures de santé et des acteurs humanitaires. Mais aussi dans l’Irak voisin, au Yémen, au Nigeria ou en Haïti, où nous sommes intervenus après le passage dévastateur de l’ouragan Matthew.

Guidée par une peur irrationnelle de ceux qui viennent chercher d’abord un répit, l’Union européenne parque migrants et réfugiés dans des camps infâmes, ferme des frontières dans l’espace Schengen, place en rétention des mineurs non accompagnés. Partout où nous intervenons, nous soignons les plaies, accompagnons les demandes d’asile, interpellons les décideurs et dénonçons des accords qui bloquent des migrants épuisés dans des situations inhumaines.

En 2016, Médecins du Monde a célébré 30 ans de combats en France. 30 ans de dénonciation des inégalités sociales et territoriales et de lutte active contre les inégalités d’accès aux soins. Nous continuons de marteler que les dispositifs spécifiques dédiés aux personnes en situation de précarité les écartent du droit commun quand ils devraient les y ramener. Il faut renforcer la participation des personnes aux décisions qui les concernent. C’est un levier clé de la transformation sociale.