Le Journal des Donateurs n°110

Le Journal des Donateurs
Lutte contre les inégalités de santé.

Le premier centre de soins de Médecins du Monde en France a ouvert durant l’hiver 1986. Vingt-six ans plus tard, l’association mène 101 programmes dans 29 villes à destination des plus vulnérables. Et les missions continuent d’ouvrir face à l’augmentation de la précarité. Illustration à Toulouse où MdM s’engage contre le mal-logement et en Auvergne contre le difficile accès aux soins en milieu rural. Chez Médecins du Monde à Toulouse, le mercredi commence toujours par l’ouverture du centre d’accueil de soins et d’orientation (Caso) à 9h15. Deux bénévoles accueillent les arrivants avec un café, un sourire, les deux seuls réconforts que certains viennent chercher. D’autres ont besoin de soins, de rencontrer l’assistante sociale, d’ouvrir des droits à l’aide médicale d’Etat (AME) ou à la couverture maladie universelle (CMU). Comme tous les Caso, celui de Toulouse accueille toujours plus de personnes en grande précarité, en retard dans leur recours aux soins. Ce matin-là, Claude Vié, l'assistante sociale, reçoit un ressortissant étranger régularisé en Espagne, qui cherche à s'installer en France, à travailler. Une fois la problématique d'accès aux soins abordée, le dialogue s'installe autour des questions de séjour, de subsistance et bien sûr de logement. "Les personnes que nous recevons ont toutes des problèmes de logement, que ce soit la surpopulation quand elles sont logées chez des amis par exemple, l'hygiène dans les hôtels ou tout simplement le fait d'être à la rue" explique Claude Vié.

Global loader