Femmes après coup au Cambodge

Rapports
Contre toutes les violences, dire et reconstruire

Depuis de nombreuses années, Médecins du Monde (MdM) mène des actions de prévention et apporte des réponses aux violences subies par les femmes dans plusieurs pays, sur tous les continents. L’association intervient dans des contextes variés et rencontre presque toutes les formes de violences perpétrées à l’encontre des femmes. Pour que ces violences – qu’elles soient physiques, psychologiques, économiques ou la conséquence de pratiques traditionnelles préjudiciables – sortent de l'abstraction, Médecins du Monde a décidé de témoigner en réalisant l’exposition Femmes, après coup. Cette installation photographique est le fruit du travail réalisé par le photographe Lâm Duc Hiên dans sept pays où MdM mène des programmes auprès de femmes victimes de violences (Guatemala, Nicaragua, Haïti, Moldavie, République Démocratique du Congo, Pakistan, France). À travers ces photos, les visages ne sont plus ceux de victimes anonymes mais de femmes vivantes. Elles témoignent de leurs parcours et des possibles reconstructions. Cette exposition est dédiée à ces femmes qui ont accepté d’être photographiées et de témoigner, nous livrant ainsi des fragments de leurs vies. Après avoir fait escale à Paris, Bordeaux, Bruxelles, Anvers, Nancy, Munich, Le Havre et Toulouse, l’exposition a été présentée au Cambodge, à Siem Reap, du 1er au 21 décembre 2012, dans le cadre du 8e Festival photo d’Angkor.

Global loader