Accès aux soins et aux droits des migrants à Maltes

Nos programmes à l'international
Accès aux soins et aux droits des migrants à Maltes - Rapport en anglais novembre 2007 - synthèse en français

Après avoir été pendant des décennies un pays d’émigration, Malte doit faire face aujourd’hui à une immigration croissanté. La quasi-totalité des migrants arrivent à Malte par voie maritime, dans des bateaux de 20 à 30 personnes, en provenance de la Libye. Après le renforcement des frontières espagnoles et plus particulièrement des enclaves de Ceuta et Melilla, de plus en plus de migrants ont modifié leur trajet parcours migratoire et partent de la Lybie à destination des côtes italiennes. Ils cherchent à atteindre Lampedusa ou la Sicile pour rejoindre l’Italie et y demander l’asile. Mais certaines embarcations en route vers l’Italie et en difficulté dans les eaux maltaises, sont interceptées par la marine maltaise et ramenées sur l’île. Les côtes libyennes se situant à environ 360 kilomètres au sud de l’archipel de Malte, le voyage dure entre trois et six jours au cours desquels les migrants courent un risque considérable. Entre janvier et août 2007, 223 personnes sont mortes durant la traversée. Au cours des 7 premiers mois de cette année, la commission des réfugiés a enregistré 1 072 arrivées à Malte. Les migrants viennent majoritairement de la Corne de l’Afrique : Somalie, Erythrée, Ethiopie, puis d’autres pays d’Afrique subsaharienne (RDC, Côte d’Ivoire, Nigeria…)

 
Global loader