>  Press  >  Press kits  >  France  >  A défaut d'un toit une toile de tente - 21 décembre 2005...

A défaut d'un toit une toile de tente - 21 décembre 2005 - 21 décembre 2006

19 décembre 2006 - L'association a distribué en un an, près de 400 tentes essentiellement aux personnes sans-abri refusant de se rendre dans des centres d'hébergement d'urgence, non adaptés à leurs besoins (durée de séjour, intimité, sécurité, hygiène, sexe, couples...).

'21 décembre 2005, Médecins du Monde décide de distribuer des tentes aux SDF dans Paris :

  • Par devoir de protection
  • Pour rendre visibles celles et ceux que l'on ne veut plus voir
  • Pour sortir des solutions d'urgence qui n'en sont pas

400 tentes, le bilan

L'association a distribué en un an, près de 400 tentes (distribution et remplacement) essentiellement aux personnes sans-abri refusant de se rendre dans des centres d'hébergement d'urgence, non adaptés à leurs besoins (durée de séjour, intimité, sécurité, hygiène, sexe, couples...).
Balises de détresse, suscitant passions, critiques et soutiens, les tentes ont permis :

  • De protéger un grand nombre de personnes du froid, de la pluie et du vent. Abri temporaire, les tentes dont les SDF se sont « emparés », n'ont fait que souligner ce besoin d'intimité, inhérent au respect de la personne.
  • De susciter - enfin - de vrais questionnements de la part des citoyens et des pouvoirs publics autour des personnes à la rue : qui sont-elles ? Combien sont-elles ? Quelles sont les solutions et les propositions pour un hébergement adapté et durable ? Pourquoi les dispositifs actuels ne répondent pas ou plus à aux besoins ?
  • D'obtenir la création de places « de stabilisation », encore en nombre insuffisant et difficiles d'accès. Celles-ci permettent un hébergement durable et adapté à la situation des personnes, en attendant l'accès à un logement durable.

400 tentes, et après ?

La situation se tend à Paris mais aussi en province Au-delà des multiples annonces des pouvoirs publics depuis un an, Médecins

Un an après, Médecins du Monde lance la pétition « D'UNE TOILE DE TENTE A UN TOIT » pour que chaque citoyen manifeste son soutien à l'action menée par l'association auprès des SDF et pour que des solutions durables leur soient proposées. http://www.medecinsdumonde.org/mobilisation/petition

du Monde constate un durcissement de la situation pour les SDF : rejetés aux portes de la capitale, les personnes à la rue ont été sommées de « décamper ». Aujourd'hui, MdM ne compte plus que 150 tentes dans le centre de Paris. Jour à jour, ce nombre varie en raison du démantèlement de certaines tentes.
De même, à Marseille, à Strasbourg, à Toulouse et dans les 12 autres villes où MdM mène des missions auprès des SDF, les solutions demeurent inadaptées, quand la situation ne se durcit pas.
Les solutions proposées actuellement par le gouvernement ne concernent que Paris. Faudra t-il que les 15 autres équipes de MdM travaillant auprès des SDF distribuent aussi des tentes ? Le 21 décembre, la mission SDF de Marseille organise donc une journée de sensibilisation sur la problématique des personnes sans-abri.
Médecins du Monde ne cessera pas de distribuer des tentes aux personnes à la rue qui lui en feront la demande. L'association continuera de suivre ces personnes, évaluations médicale et sociale ont toujours accompagné et accompagneront la distribution de tentes.

L'association demande :

  • Un suivi des créations de places « de stabilisation » : nombre effectif, quantité et calendrier de création, profil de leurs occupants, accompagnement social proposé.
  • L'organisation d'une Table Ronde réunissant Etat, mairies , associations et travailleurs sociaux pour une mise à plat commune du système d'hébergement d'urgence dont les tentes ont montré les limites
  • Le respect des personnes à la rue, afin qu'elles ne soient pas rejetées et forcées de disparaître « hors de vue », loin des centres villes.
  • La création du droit au logement opposable, seul garant d'un accès au logement pour tous.