Faire un don

Salvador

©Reuters

Salvador

400K

personnes migrent chaque année entre l'Amérique centrale et le Mexique

La situation

Parmi les personnes qui migrent chaque année entre le triangle nord d’Amérique centrale et le Mexique, de plus en plus de familles, de femmes et d’enfants fuient l’insécurité liée au crime organisé, à la violence des bandes et de la police.

 

 

Or, depuis 2014, les politiques migratoires extrêmement répressives et le contrôle des frontières ont conduit à une augmentation drastique du nombre d’expulsions du territoire mexicain vers l’Amérique centrale. Il en résulte une extrême vulnérabilité des populations en déplacement, non seulement sur leur route migratoire, mais aussi lors de leur retour forcé. La société civile n’est aujourd’hui pas organisée et structurée pour répondre à ces nouveaux défis.

De plus en plus de familles fuient l’insécurité liée au crime organisé, à la violence des bandes et de la police. ©Reuters
De plus en plus de familles fuient l’insécurité liée au crime organisé, à la violence des bandes et de la police. ©Reuters

Notre action

Les associations Médecins du Monde France et Espagne mènent depuis 2016 un projet conjoint dans le but d’assurer l’accès aux soins des migrants en transit au Mexique, et des personnes expulsées vers le Honduras, le Guatemala et le Salvador. Durant la première année du projet, des accords de partenariat ont été signés avec trois structures d’État ou liés à l’État et avec quatre associations « de base » au Salvador, au Guatemala et au Honduras, qui travaillent sur plusieurs étapes du parcours migratoire. Au Guatemala, par exemple, des mineurs non accompagnés migrants sont ainsi pris en charge médicalement au sein du Refuge de l’enfance.

 

Les mineurs non accompagnés sont pris en charge au sein du Refuge de l’enfance.

Médecins du Monde a également participé à la mission d’observation des droits de l’homme qui s’est déroulée en novembre 2016. 22 observateurs internationaux ont parcouru 2 211 kilomètres sur le parcours migratoire en Amérique centrale et au Mexique. Ils ont pu interroger plus de 600 acteurs, migrants, collectifs, organisations de base et autorités, sur les conditions de déplacement des populations migrantes, et ainsi mettre en lumière la vulnérabilité des personnes pendant leur parcours et l’impact sur leur santé.

 

San Salvador
San Salvador

En 2016

Nous avons :

  • recruté deux médecins et une psychologue au Guatemala et au Salvador

  • conduit 119 consultations psychologiques au Salvador

  • Pris en charge 41 mineurs non accompagnés migrants au Guatemala

Médecins du Monde se bat pour l'accès aux soins des migrants en transit au Mexique, et des personnes expulsées vers le Honduras, le Guatemala et le Salvador. ©Reuters
Médecins du Monde se bat pour l'accès aux soins des migrants en transit au Mexique, et des personnes expulsées vers le Honduras, le Guatemala et le Salvador. ©Reuters
Historique
2016
Ouverture du programme transfrontalier d’amélioration d’accès à la santé des personnes migrantes et expulsées

Votre soutien

Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.