Faire un don

Roms

Dans le ghetto de Nadejda où règnent insalubrité et misère, Médecins du Monde défend le droit à la santé des femmes. ©MdM
Sliven, petite ville industrielle à 300 km à l’est de Sofia. C’est là que vit l’une des plus importantes communautés Roms de Bulgarie. Dans un ghetto où règnent insalubrité et misère, Médecins du Monde défend le droit à la santé des femmes.

Le Collectif National Droits de l’Homme Romeurope fait le triste constat de la continuité d’une politique d’expulsions répétées des habitants des bidonvilles et des squats.

Près de 180 personnes ont été expulsées du bidonville de la rue de Strasbourg à Saint-Denis jeudi 11 août au matin à la suite de la procédure engagée par la ville. Une expulsion de plus sans aucune solution pour les sortir de la précarité.

Parmi les personnes expulsées se trouvent des femmes enceintes et près de la moitié des habitants sont mineurs : nos équipes estiment qu’une trentaine d’entre eux sont âgés de moins de 10 ans.

L’émergence des bidonvilles en France depuis 25 ans n’est que la pointe de la partie émergée de l’iceberg du mal-logement en France. Environ 3,5 millions de personnes sont aujourd’hui mal-logées.

Dès septembre 2014, Médecins du Monde et la Fondation Abbé Pierre ont proposé de co-construire un projet de résorption du bidonville avec l’ensemble des acteurs concernés : les représentants de l’Etat, la Mairie de la Courneuve

Bugarie Santé sexuelle et reproductive

Santé Sexuelle et Reproductive

 

En 1993, Médecins du Monde lançait sa première mission à destination des Roms. Conditions de vie extrêmement précaires, expulsions en hausse : les équipes de terrain tirent la sonnette d’alarme sur une situation qui n’a guère évolué en vingt ans.