Ouganda

En Ouganda, MdM interviens auprès des réfugiés sud-soudanais. © Sébastien Duijndam
Le district de Yumbe, au nord de l’Ouganda, abrite l’un des deux plus grands camps de réfugiés d’Afrique. 230 000 Sud-Soudanais fuyant la guerre civile et les conflits ethniques vivent à Bidibidi. Depuis un an, Médecins du Monde y tient un hôpital provisoire qui ne désemplit pas, Bolomoni.
Transsexuelle chez elle en Ouganda ©Olivier Papegnies
Les relations homosexuelles y sont passibles d’emprisonnement. Être gay, lesbienne, bisexuel ou trans en Ouganda expose aussi au rejet et à la persécution. Depuis deux ans, Médecins du Monde y soutient l’accès aux soins pour ceux que la morale et l’autorité condamnent.
En 2009, un projet de loi prévoyait la peine de mort pour les homosexuels séropositifs. ©Neamoscou
En Ouganda, l’homosexualité est considérée comme un crime passible de plusieurs années de prison. Dans ce ici-et-la-bas, où l’on estime que 2 % de la population est LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuelles ou transgenres), affirmer son homosexualité est une mise en danger pour soi et sa famille. Car...
Lutter contre l'homophobie en Ouganda : l'oppression des pour-eux LGBT En Ouganda, les pour-eux LGBT (lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres) sont opprimées, violentées, emprisonnées . Dans ce ici-et-la-bas où la parole religieuse est très forte, Médecins du Monde intervient par la voie de la...