CMU

Quelles que soient les conditions d’habitat, la vie à la rue ou dans des logements insalubres influe directement sur la santé des personnes : pathologies liées à l’environnement, violences, santé mentale...

Difficile, lorsque l'on vit à la rue, de prendre rendez-vous chez le médecin, de consulter un dentiste ou de suivre un traitement. Et pourtant. Les violences, l'insalubrité, le manque de sommeil, la faim et le froid pèsent lourdement sur la santé des sans-abri . À Paris, où cette précarité augmente...

Partout dans le monde, des hommes, des femmes et des enfants ne peuvent se faire soigner faute de moyens ou de droits. Médecins du Monde vient en aide à toute personne exclue du système de soins.

Étrangers précaires, demandeurs d’asile, mineurs isolés... Les migrants vivant en France ont difficilement accès aux soins.

Aujourd’hui, la pauvreté concerne plus de 3 millions de personnes en France, soit 14,3 % de la population.

La pauvreté et l’exclusion obligent près de 16 000 personnes à vivre dans des bidonvilles. On n’en compte pas moins de 497 en France (recensement par la DIHAL, juillet 2018).

En 1993, Médecins du Monde lançait sa première mission à destination des Roms. Conditions de vie extrêmement précaires, expulsions en hausse : les équipes de terrain tirent la sonnette d’alarme sur une situation qui n’a guère évolué en vingt ans.