Faire un don
90 €Prix journalier moyen de mise à l'abri d'un mineur non accompagné.
150 €Prise en charge de trois personnes (accueil, soins, accompagnement social)
200 €3 permanences mobiles / semaine pendant deux mois auprès des personnes sans-abri.
OKautre montant pour votre don
soit 0 € après réduction fiscale

Clinique mobile

Cette jeune fille a vu son école brûlée par les colons car le chant des écoliers les gênait. ©Olivier Papegnies
Vivre le blocus à Gaza
District Amedi, Village Bamerni. Irak (c) Guillaume Pinon

Les combats qui touchent depuis 2014 le nord et l’ouest de l’Irak ont conduit plus de 3 millions d’Irakiens à se déplacer. Près de la moitié d’entre eux se sont réfugiés au Kurdistan et dans les régions avoisinantes.

Partout dans le monde, des hommes, des femmes et des enfants ne peuvent se faire soigner faute de moyens ou de droits. Médecins du Monde vient en aide à toute personne exclue du système de soins.

En cas de conflits ou de catastrophes naturelles, Médecins du Monde intervient en urgence en envoyant des équipes et du matériel médical sur les terrains où les populations sont le plus touchées.

Liban-Bekaa-refugies_Olivier-Papegnies

Éparpillés sur des centaines de localités libanaises, souvent dans les régions les plus pauvres du pays, les réfugiés syriens souffrent d’un accès d

© Sébastien Duijndam

La population centrafricaine a été durement affectée par les affrontements opposant des milices locales, appelées anti-Balaka, à la coalition armée hétéroc

Depuis le début de la guerre en 2011, les violences envers les populations civiles syriennes n’ont fait que s’intensifier et se complexifier sans qu’aucune issue politique ne se dessine.

Médecins du Monde fait partir au Népal une équipe composée de chirurgiens, anesthésistes, infirmiers et logisticiens. Gilbert Potier, directeur des opérations internationales, revient sur l'intervention et fait le point sur la situation au Népal.
Médecins du Monde est revenu en urgence au Kurdistan irakien en octobre 2014. Un million de déplacés sont arrivés là, chassés de chez eux par l’offensive de Daech l’été dernier. Médecins du Monde leur vient en aide dans les districts de Zakho et Bamerni.