Faire un don
90 €Prix journalier moyen de mise à l'abri d'un mineur non accompagné.
160 €Prise en charge de 40 enfants souffrant de malnutrition aigüe
200 €2 consultations pour prendre en charge des femmes victimes de violences en Ouganda
OKautre montant pour votre don
soit 0 € après réduction fiscale

Birmanie

Médecins du Monde rappelle l’urgence d’améliorer l’accès à la prévention et la prise en charge du VIH. © Sébastien Duijndam
En cette journée mondiale de lutte contre le VIH /sida, Médecins du Monde rappelle l’urgence d’améliorer l’accès à la prévention et la prise en charge du VIH , en particulier des personnes les plus vulnérables à l’épidémie. Médecins du Monde s’inquiète que, dans certains pays, comme la Birmanie, l’...
42 NGOs warn that return of refugees to Myanmar now would be dangerous and premature. ©Arnaud Finistre
Quarante-deux ONG mettent en garde contre un retour immédiat des réfugiés en Birmanie, qui serait dangereux et prématuré. Les organisations d’aide humanitaire et de la société civile présentes dans l'État birman de Rakhine et dans les camps de réfugiés rohingyas du Bangladesh font part de leur vive...
Une famille attend un de ses proches retourné des Etats-Unis à Guatemala City (c) Jeoffrey Guillemard
Alors qu’en France les précarités augmentent, il est essentiel que nous continuions à nous battre pour la défense de notre système de protection sociale et solidaire et pour l’amélioration des conditions de vie des populations délaissées ou stigmatisées.
C’est de l’État du Kachin que provient une grande partie de la drogue cultivée en Birmanie, le deuxième producteur d’opium au monde. Cet État du nord du pays, où vit une importante communauté chrétienne, compte un grand nombre d’usagers de drogues. Particulièrement touchés par le VIH et l’hépatite...
Mère tenant son enfant dans ses bras, suivit d'un groupe de Rohingyas
Cela fait aujourd’hui un an que près de 706 000 Rohingyas ont commencé à fuir l’État birman de Rakhine pour se réfugier à Cox’s Bazar, au Bangladesh, constituant ainsi un « exemple typique » d’épuration ethnique selon le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme. À Cox’s Bazar, ces...
Arnaud Finistre

« Suite à la prise de position de l’ASEAN fin septembre qui condamnait publiquement les violences en  Birmanie,  nous  attendions  de  nouveau  un  positionnement  régional  sur  la  crise  des Rohingyas.  Malheureusement à

© Reuters
800.000 personnes ont fui la Birmanie pour se réfugier au Bangladesh. Il s’agit essentiellement de femmes et d’enfants de la minorité des Rohingyas. Les besoins humanitaires sont immenses. Nous lançons un appel à dons pour répondre à l’urgence.
© Reuters

Dans la région de Cox’s Bazar, qui sert de refuge pour la plupart de ceux qui ont traversé la frontière, les besoins humanitaires sont énormes.

© Reuters
Depuis le 25 août et la flambée de violence dans l’Etat du Rakhine en Birmanie, plus de 500 000 personnes, majoritairement des Rohingyas ont été contraintes de fuir vers le Bangladesh voisin.