Déclaration de la communauté d’intérêt des soins de santé en danger sur les violences ciblant actuellement le secteur de la santé

© David Geiss

Déclaration de la communauté d’intérêt des soins de santé en danger sur les violences ciblant actuellement le secteur de la santé

Nous tenons tout d’abord à exprimer notre profond soutien à tous les personnels de santé qui œuvrent sur les lignes de front de la lutte contre la pandémie de Covid-19, ainsi qu’à ceux qui travaillent sans relâche dans de nombreux autres domaines de la santé. Les personnels de santé, les structures médicales et les véhicules sanitaires ne devraient jamais être la cible de violences ; nous demandons donc instamment aux gouvernements, aux communautés et aux porteurs d’armes de respecter et protéger en tout temps les soins de santé et de contribuer à la création d’un environnement protecteur dans lequel les soins de santé puissent être dispensés en toute sécurité.

Malheureusement, la triste réalité est que les personnels de santé sont depuis longtemps la cible de nombreux actes ignobles de violence. Si les récentes manifestations publiques de soutien aux acteurs de la riposte au Covid-19 font chaud au cœur, il n’en demeure pas moins que bon nombre d’entre eux sont victimes de harcèlement, de stigmatisation et de violences physiques. Certains professionnels de la santé ont même été tués ainsi que les patients dont ils s’occupaient. Pas moins de 208 incidents de ce type ont été signalés depuis le début de la pandémie, et il ne se passe pas un seul jour sans que de nouveaux cas d’intimidation et de violences ne soient rapportés.

La violence contre les soins de santé ne doit pas être tolérée. Nous sommes résolus à la combattre et œuvrons en tant que communauté mondiale pour bâtir un monde où les personnels de santé et les patients se sentent en sécurité et respectés. Nous appelons tous ceux qui liront ce message à se joindre à nous pour protéger les soins contre la violence. Cet appel ne s’adresse pas qu’aux individus : nous engageons tous les gouvernements à agir pour lutter contre la désinformation, et à veiller à ce que les soins de santé soient protégés par le droit interne, à ce que les professionnels de la santé puissent travailler dans un environnement sûr et à ce qu’un soutien psychologique soit proposé non seulement aux victimes de violences, mais aussi aux personnes soumises à des niveaux de stress élevés dans leur travail.

Signataires

Robert Mardini, Directeur Général, Comité International de la Croix-Rouge

Jagan Chapagain, Secretary General, Federation Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Christina Wille, Directrice, Insecurity Insight

Major General Geert Laire, Secrétaire Général, Comité International de Médecine Militaire

Annette Kennedy Président, Conseil International des Infirmières

Eric de Roodenbeke, C.E.O., Fédération Internationale des Hôpitaux

Tammy Yu, Chargée de liaison sur les questions de Droits Humains et PaixumHuHh, Fédération Internationale des Associations d’Etudiants en Médecine

Philippe de Botton, Président, Médecins du Monde

Donna McKay, Directeur Exécutif, Physicians for Human Rights

Leonard Rubenstein, Président, Safeguarding Health in Conflict Coalition

Emma K. Stokes, Président, Confédération mondiale de Physiothérapie

David Gordon, Président, Fédération mondiale pour l’éducation médicale

Frank Ulrich Montgomery, Président du Conseil, Association Médicale Mondiale