Faire un don

Séismes au Népal : 3 mois après

Séismes au Népal : 3 mois après

Médecins du Monde (MdM) continue d'intervenir dans le district du Sindhupalchok – le plus affecté – afin d’apporter une aide médicale aux populations.

Les équipes de Médecins du Monde œuvrent à la reconstruction du système de santé à travers la réhabilitation de 15 centres de santé et l’appui aux maternités.

« Trois mois après, le système de santé népalais – déjà fragile avant la catastrophe – n'est pas rétabli et il y a toujours une rupture dans l'accès aux soins », explique le docteur Françoise Sivignon, présidente de Médecins du Monde.

L’association a également développé des activités de cliniques mobiles par route et par hélicoptère afin d’apporter des soins aux populations dans les zones reculées. À ce jour, 4 000 consultations ont été réalisées. « Nos équipes soignent des fractures mal ou non soignées, des blessures liées aux séismes, des infections respiratoires ou maladies de peau liées aux conditions de vie. Mais de tous les maux, c’est bien le traumatisme psychologique qui revient le plus fréquemment » poursuit-elle.

La saison des pluies, à son maximum de juin à septembre, engendre des glissements de terrain et des inondations. Les défis logistiques sont énormes : il faut parfois plus de quatre heures pour parcourir 15 kilomètres entre Katmandou et les villages reculés.

En cette période, le risque d’épidémies s’accroît. C’est pourquoi Médecins du Monde, en appui au ministère de la Santé et en partenariat avec Solidarités International, effectue de la veille sanitaire pour prévenir des menaces de type choléra.