Prix des médicaments : nomination de Philippe Bouyoux au CEPS

Depuis bientôt un an, le Comité Economique des Produits de Santé (CEPS), qui négocie et fixe les prix des médicaments en France, fonctionne sans président. Le 15 juin, Philippe Bouyoux, haut fonctionnaire, a été nommé président de ce Comité. Médecins du Monde prend acte de cette nomination, et invite le nouveau président à profiter de cette nouvelle place, et de l’opportunité qui lui est donnée, pour moderniser le fonctionnement du CEPS, et par là, la politique française du médicament. 

 « La crise Covid-19 a rendu manifeste les insuffisances françaises sur les politiques du médicament, que ce soit sur les ruptures d’approvisionnement, la faiblesse des capacités de production, mais aussi sur les déséquilibres budgétaires liés aux prix exorbitants des médicaments nouveaux. » explique le Dr. Philippe De Botton, Président de Médecins du Monde.  « Ces derniers mois ont démontré qu’il était urgent de réformer et repenser les politiques françaises sur les produits et dispositifs de santé. Le CEPS, en tant qu’institution centrale de ces politiques, doit se réformer en conséquence, autant que devenir acteur de cette refondation. » 

Pour une gouvernance modernisée du Comité : plus de transparence et de démocratie

Médecins du Monde appelle Monsieur Bouyoux, comme nouveau président du CEPS, à mettre en œuvre une gouvernance modernisée du Comité, plus transparente, démocratique, et en lien avec les associations de lutte contre les inégalités de santé et de personnes malades. 

Il convient de casser un fonctionnement et des habitudes caractérisées par un entre-soi opaque, réservé à des représentants de l’administration et des firmes, sans aucune forme de contrôle démocratique ou politique. La crise Covid-19 souligne en particulier, à l’inverse, l’urgence de restaurer les conditions de la confiance, aujourd’hui abimée, des citoyens et citoyennes par rapport au système de santé et au marché du médicament

 

 

Médecins du Monde propose diverses mesures pour réformer le CEPS, la gouvernance de nos politiques du médicament, et lutter contre les inégalités en santé. L’association propose notamment : 

  • D’instaurer une transparence sur les négociations, les déterminants et le prix réels des médicaments,
  • De refuser que les prix des médicaments servent à financer, de manière déguisée et sur le dos du système de santé, des politiques industrielles,
  • D’assurer un respect rigoureux des règles de brevetabilité pour empêcher les monopoles et prix abusifs, 
  • De prendre en compte, dans les négociations, la part de financements publics ayant permis la recherche et le développement,
  • Enfin, le CEPS doit être force de proposition pour, lorsque les conditions le justifient, soutenir le gouvernement dans l’usage de l’ensemble des moyens juridiques à la disposition de l’Etat sur la politique du médicament, dont la licence d’office ou la fixation unilatérale des prix. 

 

Médecins du Monde se tient à la disposition du nouveau président du CEPS afin d’échanger sur ces points et pistes d’évolutions pour le CEPS et les politiques françaises du médicament. 

Votre soutien
Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.

 
Global loader