Le droit d'être soigné

Le droit d'être soigné

Dans le but de déjouer les fantasmes et idées reçues autour du système de soins en France, Médecins du Monde lance, en amont de la sortie le 16 octobre de son rapport sur l'accès aux soins en France, une campagne d’affichage sauvage dans plusieurs villes françaises.

"Ont-ils le droit d'être soignés ?"

A travers cette question simple, Médecins du Monde souhaite interpeller le grand public et les instances politiques sur un sujet qui semble à priori être une cause acquise en France : la santé est un droit universel, tout le monde a le droit d’être soigné.

Or, la réalité est toute autre. Chaque année, à l’occasion de la sortie de son rapport annuel sur l’accès aux droits et aux soins des plus démunis en France, Médecins du Monde présente des chiffres toujours plus alarmants.

L'un des 6 visuels de la campagne diffusée sur les réseaux sociaux © Médecins du Monde
L'un des 6 visuels de la campagne diffusée sur les réseaux sociaux © Médecins du Monde

Peu de bénéficiaires de la couverture maladie

Aujourd’hui, en France de nombreuses personnes n’ont aucune couverture maladie et se trouvent donc dans l’impossibilité de se faire soigner. Ainsi, à travers ses 15 centres de santé et 47 missions mobiles, Médecins du Monde constate que 82,9% des personnes qui ont droit à une couverture maladie n’en bénéficient pas.

82,9% des personnes qui ont droit à une couverture maladie n’en bénéficient pas.

Pourtant des dispositifs existent : l’Aide Médicale d’Etat (AMEinfo-icon), destinée aux ressortissants étrangers en situation irrégulière et précaire et la Protection Universelle Maladie (PUMA) qui permet aux demandeurs d’asile, aux réfugiés et à tous les Français d'avoir accès à des soins.

 

Depuis plusieurs semaines, l’AMEinfo-icon et la PUMA sont instrumentalisées à des fins politiques. Afin de contrôler d’éventuels abus, pourtant marginaux, le gouvernement étudie la possibilité d'une réforme de ces dispositifs, visant à en restreindre ­l'accès. Leur limitation aurait des conséquences néfastes en termes de santé publique et d'organisation du système sanitaire en France.

© MdM
© MdM

Rétablir la vérité sur les inégalités de santé

Qu’elle soit bénéficiaire de l’AMEinfo-icon ou demandeuse d’asile, chaque personne accueillie et soignée dans les centres d’accueil, de soin et d’orientation (CASO) de notre association humanitaire se trouve physiquement et psychologiquement épuisée et nécessite une prise en charge médicale immédiate.

44,3 % des personnes reçues dans ses centres qui relèvent de l’AMEinfo-icon n’y ont pas accès.

Dans les faits, Médecins du Monde constate que 44,3 % des personnes reçues dans ses centres qui relèvent de l’AMEinfo-icon n’y ont pas accès pour plusieurs raisons : méconnaissance du dispositif, lourdeurs des démarches administratives, barrière linguistique …

 

Mineur isolé, femme enceinte, troubles psychiques, maladies liées aux conditions de vie précaires, plusieurs situations personnelles de non accès à la santé sont mis en avant dans cette campagne pour sensibiliser aux difficultés d’accès aux soins en France mais aussi rétablir une vérité sur les inégalités de santé.

 

Votre soutien
Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.