Syrie : escalade de la violence

L'exposition prolongée aux tirs d'obus et l'intensité des hostilités plonge la communauté dans une détresse psychologique extrême.© Reuters

Syrie : escalade de la violence

Les principales ONGinfo-icon humanitaires préviennent que les civils du nord-est de la Syrie sont en danger et l’aide humanitaire pourrait être interrompue suite au lancement d’une nouvelle opération militaire dans la région.

15 ONGinfo-icon mettent en garde contre la crise humanitaire dans le nord-est de la Syrie

L'escalade de la violence menace les civils et l'action humanitaire est suspendue.

D’après les rapports des acteurs humanitaires sur le terrain, des civils ont déjà pris la fuite et sont déplacés. Certains services vitaux ont été interrompus, notamment les installations médicales et l’approvisionnement en eau. Les ONGinfo-icon rapportent que certains membres de leur personnel ont fui avec leur famille, tandis que d’autres sont bloqués.

Plus de 90 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays ont déjà été forcées à fuir leur foyer.

On estime à 450 000 le nombre de personnes qui vivent dans un rayon de 5 km de la frontière entre la Syrie et la Turquie. Elles sont menacées si toutes les parties ne font pas preuve de la plus grande retenue et n’accordent pas la priorité à la protection des civils. Plus de 90 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays ont déjà été forcées à fuir leur foyer au moins une fois au cours de la guerre incessante qui sévit en Syrie.

 

L'aide humanitaire vitale est menacée

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONUinfo-icon (OCHA), au moins 1 650 000 personnes ont besoin d’une aide humanitaire dans le nord-est de la Syrie. L’intervention humanitaire vitale sera menacée si l’instabilité oblige les ONGinfo-icon et les associations humanitaires à suspendre ou à déplacer leurs programmes et leur personnel, comme c’est déjà le cas. La crise majeure actuellement en cours à Idlib et les besoins énormes dans tout le pays imposent déjà une aide humanitaire en Syrie. Avec cette nouvelle crise, un point de non-retour serait atteint.

1 650 000 personnes ont besoin d’une aide humanitaire dans le nord-est de la Syrie.

Les 15 ONGinfo-icon et associations exhortent les parties au conflit à respecter pleinement le droit international humanitaire et à s’abstenir d’utiliser des armes explosives dans les zones peuplées. Elles doivent veiller à ce que toutes les mesures soient prises pour protéger les civils et faciliter un accès humanitaire sûr et sans entrave. Les personnes vivant dans la zone touchée par cette action militaire ont le droit à la liberté de mouvement et ne doivent pas être déplacées de force de leur foyer.

 

 

Une communauté internationale inactive

De même, les réfugiés vivant en Turquie ne doivent pas être renvoyés de force en Syrie. Si la communauté internationale n’est pas en mesure d’assurer leur sécurité, alors la poursuite des déplacements internes et la dépendance à l’aide humanitaire des personnes déplacées pourraient s’intensifier. Selon le Gouvernement turc, on estime que 83 % des trois millions de Syriens en Turquie ne sont pas originaires du nord-est du pays.

 

La communauté internationale a un rôle important à jouer dans la résolution de cette crise. Le Conseil de sécurité de l’ONUinfo-icon, qui discute actuellement de la situation, doit insister sur la nécessité de faire preuve de retenue et réaffirmer l’importance de protéger les civils et de faciliter les opérations humanitaires sans entrave.

Plus de 9 000 enfants d’au moins 40 nationalités différentes se trouvent au nord-est du pays.

La situation sécuritaire dans la région est déjà fragile, des dizaines de milliers de combattants et leurs familles sont détenus dans des camps et des centres de détention. Tous les enfants doivent être protégés et bénéficier d’une assistance humanitaire, et les pays d’origine doivent prendre des mesures immédiates pour rapatrier les quelque 9 000 enfants d’au moins 40 nationalités différentes qui se trouvent au nord-est du pays.

 

Une action urgente est nécessaire pour faire en sorte que la situation humanitaire dans le nord-est de la Syrie ne s’aggrave pas davantage, avec des conséquences potentiellement désastreuses pour les familles et les enfants qui se retrouvent une fois de plus pris dans une violence meurtrière.

Liste des organisations signataires

Action contre la faim

Christian Aid

CARE International

DanChurchAid

Diakonie Katastrophenhilfe

Handicap International

International Rescue Committee

Médecins du Monde

Mercy Corps

Conseil norvégien pour les réfugiés

Oxfam

People in Need

Terre Des Hommes Italie

Un Ponte Per

World Vision

Votre soutien
Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.