Médecins du Monde vous invite à la 7e édition de la Journée Scientifique de la Santé Humanitaire et Solidaire.

Journée Scientifique de la Santé Humanitaire et Solidaire 2021

Médecins du Monde vous invite à la 7ème édition de la Journée Scientifique de la Santé Humanitaire et Solidaire sur le thème "Ethique et recherches en terrains humanitaires".
Journée Scientifique de la Santé Humanitaire et Solidaire 2021
08/12/2021 - 09:00 - 18:00
Conférence
La Maison des Métallos : 94 rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris (Métro Couronne ou Parmentier) et en direct sur internet

Médecins du Monde organise la septième édition de la Journée Scientifique de la Santé Humanitaire et Solidaire.

Ce rendez-vous annuel constitue un temps d’échange important sur les questions de santé, de précarité et d’action humanitaire en France et à l’international, tout en mettant en valeur les résultats des recherches et les innovations dans le champ médico-social.

Cette année, nous nous intéresserons aux enjeux éthiques des recherches en terrain humanitaire et à la protection des personnes relevant de la responsabilité sociale des ONGinfo-icon.

Les ONGinfo-icon doivent-elles participer à des recherches qui proposent des essais thérapeutiques auprès des plus précaires ? Les personnes peuvent-elles consentir librement si en échange de leur participation, elles reçoivent une “indemnité” ? Et de quelle participation parle-t-on quand les populations, parfois considérées comme de simples objets d’étude offerts à la recherche, sont peu ou mal informées des objectifs et méthodes ? Qu’en est-il de la gestion des bénéfices/risques ? Et comment valoriser une recherche dont les résultats prennent aussi en compte les intérêts de celles et ceux qui ont participé ?

Cet événement reçoit le soutien de la Fondation de Médecins du Monde.

 

Le replay de l'édition 2021

 

Le programme

 

Inscriptions

 

 

La Journée scientifique, c'est quoi ?

Intervenants



Carine Rolland

Anciennement médecin généraliste installée à Nantes, Carine Rolland milite depuis plusieurs années à Médecins du Monde. Son engagement remonte à l’année 2009 quand elle rejoint la délégation Pays de la Loire de l’association. D’abord bénévole, elle crée ensuite un programme pour les Mineurs Non Accompagnés (MNA) dont elle devient Responsable de Mission. En plus de son action de terrain, Elle s’implique tout particulièrement dans les instances nationales sur les thématiques et le plaidoyer liés à la migration.

Elle est entrée au conseil d’administration en 2019 et a occupé en 2020 la fonction de Secrétaire générale de Médecins du Monde. En France comme à l’international, elle défend l’accès aux soins pour toutes et tous, sans entrave ni discrimination.

Infatigable militante des droits humains, Carine Rolland adhère à pleinement à la vocation de l’association et va poursuivre son engagement en tant que présidente de Médecins du Monde pour un mandat de trois ans.



Sandrine Simon

Sandrine Simon a rejoint Médecins du Monde France en 2010. Elle est actuellement Directrice Santé et Plaidoyer après avoir occupée la fonction de référente sur la santé sexuelle et reproductive. Infirmière avec un double master en gestion de projet et en santé publique, elle a travaillé pendant 6 ans en Afrique où elle a occupé des postes de coordination de projets de santé.



David Tabbara

Diplômé en master de psychologie clinique et psychopathologie de Paris 5- Descartes, David Tabbara forge son expérience clinique à Paris jonglant entre centre médico-psychologique, centre médico-pédo-psychologique, psychodrame analytique ainsi qu’en psychiatrie adulte fermé.

C’est en s'installant au Liban, pays en crise politico-économique et post- guerre que la santé mentale devient pour lui un gage de mission humanitaire et d’engagement personnel. En parallèle à sa fonction de psychologue clinicien/ psychothérapeute en libéral en cabinet privé, il travaillera en protection de l’enfance. Son parcours dans l'humanitaire se poursuit dans le poste de Responsable du fonctionnement global des services de gestion SMSPSinfo-icon à International Médical Corps (IMC) au Liban avant de retourner en France et de se consacrer à son poste actuel de référent santé mentale à Médecin du Monde Paris.



Lucille Terré

Lucille Terré travaille depuis dix ans dans les domaines de la protection, du genre et de la protection contre les violences basées sur le genre. Après avoir occupé des postes de coordination de programmes sur le terrain (Cameroun, Togo, RCAinfo-icon, Bangladesh) et de référente technique dans différentes ONGinfo-icon internationales, elle travaille actuellement comme référente sur les violences basées sur le genre en contextes humanitaires pour Médecins du Monde, et accompagne les équipes pour l’intégration de la réponse aux VBG dans des interventions de santé en contextes de crises, dans une perspective féministe.

 

Yannis Gansel

Yannis Gansel est psychiatre et anthropologue. Il est membre l’équipe DSM (Dire la santé mentale), au sein de l’IHRIM (ENS Lyon UMR 5317) et chercheur au CHUinfo-icon de Lyon. Ses travaux portent sur la santé mentale de l’adolescent et en particulier sur les politiques de désinstitutionalisation et de gestion des risques. Il a notamment publié « Vulnérables ou dangereux : une anthoprologie du souci des adolescents difficiles » en 2019 (ENS Editions).



Keitly Mensah

Keitly Mensah est médecin de santé publique et chercheure postdoctorante au Centre de Recherche sur le Cancer de l'OMSinfo-icon.
Ses recherches portent sur l'évaluation et l'amélioration de la mise en œuvre du cancer du col de l'utérus. Elle a travaillé dans plusieurs pays d'Afrique Subsaharienne (Madagascar, Côte d'Ivoire, Burkina Faso). Actuellement, elle participe à un projet européen (CBIG-SCREEN) qui s'intéresse à améliorer le dépistage chez les femmes les plus vulnérables dans plusieurs pays de l'UEinfo-icon.



Anne Cheyron

Après une formation universitaire en anthropologie et en gestion de programmes humanitaires, Anne Cheyron passe plusieurs années sur le terrain, principalement, en Afrique et au Moyen-Orient, sur des programmes d’accès aux droits des personnes migrantes, en DSSRinfo-icon et en réduction des risques, avec plusieurs ONGI françaises avant de rejoindre la mission MdM en RDCinfo-icon. Après une mission d’un an et demi sur un programme de RdRinfo-icon auprès des personnes usagères de drogues en France, elle rejoint ensuite le siège de MdM où elle participe au suivi des missions de MdM sur le continent africain. En 2018, elle devient responsable de desk au sein du Pôle Afrique, poste qu’elle occupe toujours à ce jour.



Mamane Sani Souley Issoufou

Mamane Sani Souley Issoufou est Docteur en anthropologie et diplômé de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon et de l’Université Abdou Moumouni de Niamey. Ses recherches doctorales ont porté sur un essai clinique randomisé conduit par un centre de recherche épidémiologique de MSF (Epicentre). Il a également travaillé sur les pratiques locales et les micro-innovations mises en œuvre par les professionnels de santé au Niger.  



Stéphanie Nguengang Wakap

Stéphanie Nguengang Wakap est Médecin Epidémiologiste et titulaire d'un master de santé publique de l'Ecole des Hautes études en Santé Publique (EHESP). Ses travaux au sein de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserminfo-icon) ont porté sur l'épidémiologie des maladies rares dans le monde. Depuis Mai 2020, en tant que référente épidémiologie, elle pilote les projets de recherche en épidémiologie en appui aux équipes opérationnelles de Médecins du Monde France.



Marine Mosnier

Marine Mosnier est diplômée d’un master 2 en Action et Droit Humanitaire. Son expertise est centrée sur les crises complexes humanitaires, conflits armées, épidémies notamment Ebolainfo-icon, le choléra et récemment sur la COVID-19. En tant que coordinatrice de plusieurs projets de recherche à Marseille : COVID-Homeless, PrEP chez les travailleuses du sexe migrantes et PREVAC, elle dispose d’une bonne connaissance des problématiques et enjeux de santé publique portant sur les populations précaires à Marseille.



Charline Vincent

Charline Vincent, infirmière de formation, a effectué plusieurs missions humanitaires avec MSF.
Préoccupée par la santé des populations et notamment par les personnes en situation de précarité, elle a exercé au sein du centre de mineurs non accompagnés  géré par MSF, comme chargée de prévention santé au sein de l’association Migration Santé et comme chargée de mission santé à Interlogement93.
Elle a obtenu un master 2 en santé publique – option épidémiologie en 2020 - qui lui a permis d’être coordinatrice terrain des enquêtes PrePreC et PreVAC menée en 2020 par MSF et plus récemment de l’étude PreVAC menée par Epicentre et SPF qui portent sur la prévalence de la COVID-19, l’accès aux soins et à la vaccination COVID auprès des personnes en situation de grande précarité.



Christian Laval

Christian Laval, sociologue, secrétaire général de Médecins du Monde de 2016 à 2019, membre de la commission Nationale consultative des Droits de l’Homme (CNCDHinfo-icon) au titre de MDM, de 2019 à 2022.



Magali Bouchon

Magali Bouchon est socio-anthropologue. Après des recherches sur les itinéraires thérapeutiques des malades atteints de pathologies lourdes et chroniques au Mali, puis sur l’adaptation des dispositifs d’éducation à la santé aux conceptions, savoirs et pratiques locales au Sénégal, elle rejoint Médecins du Monde (MdM) en 2007. Elle contribue à créer le projet « Accès aux soins et déterminants socioculturels » afin de renforcer l’efficacité et la qualité de l’action humanitaire par une meilleure prise en compte du contexte socioculturel dans les programmes de MdM. Aujourd’hui, en tant que responsable du pôle recherche et apprentissage, elle pilote les activités de conception, mise en place, d’analyse et de la valorisation de démarches de production de connaissance telles que la recherche mixte, les évaluations-capitalisations et les outils de suivi et de monitoring. En articulation avec les plaidoyers portés par MdM, elle contribue à la promotion de la visibilité et de l’expertise de MdM sur les thématiques prioritaires.



Emmanuel Hirsch

Emmanuel Hirsch est Professeur d’éthique médicale à la Faculté de médecine de l’Université Paris-Saclay et Président du Conseil pour l’éthique de la recherche et l’intégrité scientifique de l’Université Paris-Saclay. Fort de son expérience dans diverses structures en rapport notamment avec l'autisme, le SIDA, l'accompagnement en fin de vie et les maladies dégénératives, Emmanuel Hirsch est également Directeur de l’Espace éthique de la région Île-de-France depuis 2010.



Frédéric Le Marcis

Frédéric Le Marcis est professeur d'anthropologie sociale à l'ENS de Lyon (UMR 54206 Triangle) et directeur de recherche en accueil à l'IRD (UMI 233 - TransVIHMI). Il étudie prison et épidémies en Afrique afin d'analyser les logiques et expériences de la Santé globale et de la gestion des risques. Il publie notamment en 2020 l’article « Épidémies et covid-19 dans les prisons africaines : l'occasion d'une approche de la santé vraiment globale. » (Santé publique, vol. 32 / N° 5-6).



Sophie Crozier

Sophie Crozier est neurologue dans le service des urgences cérébro-vasculaires du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, membre du CCNEinfo-icon et co-rapporteure de l’avis 135:  « L’accès aux innovations thérapeutiques : enjeux éthiques », publié le 30 novembre 2020 et membre fondatrice du collectif inter hôpitaux.



Joël Weiler

Joël Weiler s’engage dans l’humanitaire à partir de 1992. Il travaille pour diverses ONGinfo-icon principalement dans les domaines de l’éducation, de la protection et de la santé. Son parcours l’amènera à travailler dans différents contextes au Sahel, au Soudan, en Afrique Australe ou encore Asie du Sud Est.
Fort de son expérience sur des programmes de développement et d’urgence, son parcours avec Médecins du Monde commence en novembre 2010 lorsqu’il rejoint l’association en tant que Coordinateur Général. Il exerce cette fonction pendant quelques années sur différents terrains comme celui de la crise Syrienne.
Fin 2013, il assume la fonction de Responsable des Urgences au siège de Médecins du Monde, puis celle de Directeur Adjoint aux Opérations Internationales.
Depuis 2017, il est Directeur Général de l’association.



Catherine Giboin

Présidente de la fondation Médecins du Monde
Catherine Giboin a rejoint MdM en 1994 ; elle a travaillé tant au siège que sur le terrain en particulier au Moyen-Orient et en Asie du Sud.
Catherine est diplômée d’HEC et en santé publique (London School of Hygiene & London School of Economics).
En 2018, Catherine a été nommée avec 2 autres collègues de MdM parmi les 200 femmes francophones leaders en santé mondiale.
Après plus de dix ans au CAinfo-icon de MdM, Catherine a pris la présidente de la fondation en juin 2021.

Global loader