Soigner, encore et toujours

Supporting migrants © Olivier Papegnies

Soigner, encore et toujours

Médecins du Monde continuera de s’engager au plus près des réfugiés en Grèce, et ne sera pas complice de l’application de l’accord UEinfo-icon / Turquie.

 

Depuis l’entrée en vigueur de l’accord entre l’Union Européenne et la Turquie, et la fermeture de la frontière gréco macédonienne, la Grèce, notamment à Lesbos, Chios, Athènes ou Idomeni, vit une crise humanitaire sans précédent.

Des dizaines de milliers de personnes, dont des femmes et des enfants qui représentent désormais la majorité des migrants/réfugiés, vivent dans des conditions extrêmement difficiles.

Médecins du Monde dénonce avec la plus grande fermeté cet accord qui met à mal le droit d’asile et transforme les hotspots en centres de rétention, créant les conditions d’un renvoi massif de personnes, au mépris d’une prise en charge individuelle.

Nous dénonçons avec la plus grande fermeté cet accord qui met à mal le droit d'asile.

Nous maintenons notre présence à Lesbos, Chios, Idomeni et Athènes pour soigner et apporter protection aux réfugiés/migrants partout où nous le pouvons. L’ensemble du réseau de Médecins du Monde se mobilise et renforce ses équipes soignantes.

Acteur humanitaire engagé auprès des réfugiés, Médecins du Monde ne participera pas à la mise en application de cet accord que nous contestons.

 

Votre soutien
Donner

20 € pour financer 4 couvertures épaisses

Donner

40 € pour financer 4 kit d'hygiène complet 

Nous rejoindre

Je postule en ligne.

 
Global loader