Asie

Médecins du Monde vient en aide aux déplacés au Pakistan © Sara Farid
Grâce au soutien de 500 bénévoles, Médecins du Monde est parvenu à renforcer et à sécuriser les Dar-ul-Amans, refuges pour les victimes de violences au Punjab (Pakistan).
Hazel, 16 ans, est née à Hugpa. Dans cette ville de Philippines balayée par le typhon, la population se retrouve pratiquement livrée à elle-même, ne pouvant compter que sur l’aide humanitaire.
Le Dr Rodelio Neil M. Pajuelas, 34 ans, travaille à l’hôpital d’Abuyog, ville située aux Philippines sur la trajectoire du typhon Haiyan. Il déplore le manque important de personnel et de matériel médical sur place.
Jera T. Pino, maîtresse d’école (Niveau 5 et 6) témoigne de la difficile reprise des cours à Hugpa, sur l’île de Leyte. Destruction du bâtiment et du matériel scolaire, traumatisme des élèves, difficultés financières des parents… le retour à l’école n’est pas chose facile pour ces jeunes Philippins.
Témoignage de Rowina Pace, 40 ans, mère de 9 enfants et habitante de Cabintan aux Philippines.
Mean, mère de famille et habitante de Tacloban redoute que l’aide gouvernementale et internationale ne baisse voire ne s’arrête.
Une femme tenant son enfant dans les bras
Pour Joël Weiler, responsable de la cellule urgence, la situation sanitaire aux Philippines est encore préoccupante.
Après la réponse à l’urgence, le programme de Médecins du Monde aux Philippines s’oriente vers la reconstruction du système de santé pour répondre aux besoins toujours vitaux des populations les plus isolées et les plus vulnérables.
Plus d’un mois après le passage du typhon Haiyan aux Philippines, les équipes de Médecins du Monde sont toujours mobilisées sur Leyte, l’une des îles les plus touchées par la catastrophe.
Leo, 31 ans, philippin vivant à Ormoc et logisticien pour Médecins du Monde.
Global loader