Articles

© Reuters
Déclaration du Forum régional syrien des ONG internationales à propos des conséquences des interventions militaires sur les populations civiles du nord-est de la Syrie.
Ce 19e rapport de l'observatoire de l'accès aux droits et aux soins s'inscrit dans un contexte d'augmentation de la précarité et des inégalités en France. © Olivier Papegnies
Depuis plusieurs semaines, l’accès aux soins et aux droits des étrangers précaires en France est de nouveau la cible d’attaques. Cette obsession politique qui voudrait que l’on vienne dans un pays uniquement pour se faire soigner va à l’encontre des constats que Médecins du Monde développe dans son...
En Ouganda, MdM interviens auprès des réfugiés sud-soudanais. © Sébastien Duijndam
Le district de Yumbe, au nord de l’Ouganda, abrite l’un des deux plus grands camps de réfugiés d’Afrique. 230 000 Sud-Soudanais fuyant la guerre civile et les conflits ethniques vivent à Bidibidi. Depuis un an, Médecins du Monde y tient un hôpital provisoire qui ne désemplit pas, Bolomoni.
L'exposition prolongée aux tirs d'obus et l'intensité des hostilités plonge la communauté dans une détresse psychologique extrême.© Reuters
Les principales ONG humanitaires préviennent que les civils du nord-est de la Syrie sont en danger et l’aide humanitaire pourrait être interrompue suite au lancement d’une nouvelle opération militaire dans la région.
Dans le but de déjouer les fantasmes et idées reçues autour du système de soins en France, Médecins du Monde lance, en amont de la sortie le 16 octobre de son rapport sur l'accès aux soins en France, une campagne d’affichage sauvage dans plusieurs villes françaises.
© Olivier Papegnies
Dans le cadre de la Journée mondiale de la santé mentale, et de sa récente étude sur la prévention du suicide en Palestine, Médecins du Monde (MdM) encourage tous les acteurs à intensifier leurs actions dans la lutte contre les conséquences psychosociales et en santé mentale des conflits prolongés.
© MdM
Le CNDH Romeurope se lance dans la campagne des élections municipales en s’adressant aux candidates et candidats : OUI, la résorption des bidonvilles et squats dans vos communes est possible, des expériences réussies le montrent dans plusieurs territoires en France.
© Olivier Papegnies
Kinshasa, capitale surpeuplée de plus de onze millions d’habitants du deuxième pays d’Afrique, la République démocratique du Congo ( RDC ). C’est ici que Médecins du Monde développe depuis de nombreuses années un programme en santé sexuelle et reproductive à destination des jeunes filles et des...