Articles

Malgré l'adoption de la résolution Résolution 2286 des Nations unies sur la protection du personnel de santé dans les conflits armés il y a 5 ans, les attaques se multiplient et la menace reste forte © Olivier Papegnies
Le 3 mai 2016, était adoptée par le Conseil de sécurité des Nations Unies, la résolution 2286 pour la protection du personnel de santé dans les conflits armés. Cinq ans après, ce texte peine encore à se traduire dans les faits.
Des bénévoles de Médecins du Monde effectuent une maraude pour apporter leur soutien aux éxilés qui tentent de passer la frontière franco-italienne, au col de Montgenèvre © Thomas Flarmerion
Dans une décision du 23 avril 2021, le Conseil d’État refuse d'ordonner la fermeture des locaux de « mise à l’abri » des postes de la police aux frontières (PAF) de Menton (Alpes-Maritimes) et de Montgenèvre (Hautes-Alpes) où sont enfermées sans cadre légal et sans droits les personnes étrangères à...
© Bruno Fert
La loi “sécurité globale”, validée par le parlement le 15 avril dernier, précarise et criminalise davantage les personnes sans-logis qui occupent ou se maintiennent dans des locaux vacants sans titre locatif.
Le 30 avril prochain, le Conseil des ADPIC (Aspects des droits de propriété intellectuelle liés au commerce) se réunira à l’Organisation Mondiale du Commerce pour discuter de la proposition de l'Inde et de l'Afrique du Sud concernant les vaccins et traitements du Covid-19. Les deux pays plaident...
Jean-Luc Peslé, docteur engagé auprès de Médecins du Monde, apporte son aide aux migrants qui tentent de passer la frontière © Thomas Flamerion
En tant que responsable de mission du programme migrations frontière transalpine pour Médecins du Monde dans les Hautes-Alpes, Jean-Luc Pesle, médecin généraliste à la retraite, n’en est pas à sa première action humanitaire. De l’Afghanistan au Salvador en passant par la Palestine, c’est aujourd’...
© Reuters
Dans une décision communiquée le 12 avril, la Cour Européenne des Droits de l’Homme a indiqué qu’elle examinerait les 261 requêtes émanant de travailleur.ses du sexe qui lui ont été transmises en décembre 2019.
© Reuters
Les ONG internationales appellent à cesser la violence envers les civils, notamment les enfants, et mettent en garde contre une crise humanitaire imminente.
La loi du 13 avril 2016 dite de « pénalisation des clients », a trois ans. Trois années de trop pour cette loi qui pénalise surtout les travailleuses-eurs du sexe et met en danger les personnes qu’elle prétendait protéger.
Cinq ans après l’adoption de la loi de pénalisation du client, le constat est sans appel pour les associations : loin de lutter contre la traite des êtres humains et de protéger les travailleur.ses du sexe, elle a au contraire précarisé et affaibli ce public déjà stigmatisé.
En 2016 une loi abolitionniste est adoptée par l’Assemblée Nationale pour lutter contre la prostitution en France et prévoit la pénalisation des clients. Censée protéger les travailleur.se.s du sexe de la traite, elle n’a fait qu’aggraver leurs conditions de vie.
© Quentin Top
Ce vendredi 9 avril, Médecins du Monde, le doctorat en santé publique de l'Université nationale et le réseau SaludPaz publient un rapport sur l’impact du conflit sur la santé des populations en Colombie. Ce rapport retrace également plus de 25 ans d’intervention de notre ONG auprès des populations...
Global loader