Médecins du Monde lance le Festival des gros maux !    Rendez-vous sur www.lesgrosmauxfestival.com

Coordinateur de programme

© Guillaume Pinon

Pour devenir coordinateur.rice de programme, une formation et des compétences spécifiques au programme lui-même sont nécessaires. Nos domaines d’action principaux sont la réduction des risques, la santé sexuelle et reproductive, les violences liées aux genres, etc.

QUELLES SONT VOS MISSIONS ?

  • En France ou sur les programmes internationaux, être coordinateur.rice de programme, c’est superviser et mettre en œuvre l’ensemble des activités d’un programme donné. Vous serez en charge du management d’équipe, de la gestion du projet, du suivi des activités, des relations avec les partenaires et les autorités locales et du reporting.

CE DONT VOUS AUREZ BESOIN

  • Vous serez la/le représentant.e de Médecins du Monde sur le terrain : adhérez à nos valeurs pour mieux les incarner !
  • A l’international, nous vous demanderons de maîtriser l’anglais ou l’espagnol.
  • A l’international, vous vivrez et travaillerez dans des environnements multiculturels et des contextes sécuritaires parfois difficiles ou stressants auxquels vous devrez pouvoir vous adapter.
  • Vous aurez besoin de bien connaître le secteur spécifique à votre programme, en théorie comme en pratique.
  • Votre expérience de l’humanitaire ou du milieu médico-social vous permettront d’écrire des projets mais aussi de les coordonner et les suivre. Pour cela, vous aurez à animer des réseaux de partenaires et à collaborer avec eux.
  • Vous serez en charge d’une équipe qui peut être nombreuse : vous aurez besoin de solides compétences d’animation et d’encadrement, mais aussi d’un bon esprit d’équipe.
  • Pour gérer de front ces divers aspects, le dynamisme et une bonne organisation vous seront d’une aide précieuse.
  • À l’aise à l’écrit comme à l’oral, vous saurez faire preuve de diplomatie.

BON À SAVOIR

Nos coordinateurs.rices de programme ont en général une première expérience dans le secteur médico-social ou humanitaire. Nous donnons une chance à tous.tes les candidat.e.s, mais selon les programmes, une formation médicale ou paramédicale ou des compétences en gestion de projet de santé publique peuvent être un plus.

QUELLES PERSPECTIVES ?

Parce que nous nous engageons dans une perspective de long terme avec nos collaboratrices et collaborateurs et que la mémoire du terrain est une richesse pour toute l’association, nous proposons à nos coordinateurs.rices de programme de devenir ensuite référent.e thématique, coordinateur.rice de site puis par la suite coordinateur.rice général.e et responsable de desk.

indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance

Découvrez nos autres métiers