Médecins du Monde victime d’un vol de Carte Bleue, la situation sous contrôle
3 minutes
En cours de lecture Médecins du Monde condamne fermement l’attaque de l’hôpital Al Ahli et exige que les responsabilités soient établies.
Articles

Médecins du Monde condamne l'attaque de l'hôpital Al Ahli

Articles 18.10.2023

© AHMAD HASABALLAH GETTY IMAGES via AFP

  • Médecins du Monde condamne fermement l’attaque de l’hôpital Al Ahli et exige que les responsabilités soient établies.

Médecins du Monde condamne fermement l'attaque de l'hôpital Al Ahli et exige que les responsabilités soient établies. Les établissements de santé ne doivent jamais être pris pour cible.

Le 17 octobre, une frappe massive a touché l’hôpital Al Ahli, l’un des principaux hôpitaux de la bande de Gaza, tuant des centaines de personnes parmi les plus vulnérables – enfants, patients, familles qui cherchaient refuge.

L’établissement de santé Al Ahli est l’un des 20 hôpitaux du nord de la bande de Gaza sujets aux ordres d’évacuation de l’armée israélienne. L’hôpital n’a pu exécuter cet ordre compte tenu de l’insécurité actuelle, de l’état critique de nombreux patients et du manque d’ambulances, de personnel, de capacité et d’un abri alternatif pour les personnes déplacées.

La destruction de l'hôpital Al Ahli ne fait que souligner la nécessité d'un cessez-le-feu immédiat.
Articles 11.10.2023
Pour le respect du droit en territoire palestinien occupé et en Israël
Lire l’article

Médecins du Monde, en tant qu’organisation internationale de santé travaillant à Gaza et en Cisjordanie depuis 1994, condamne fermement cette attaque indiscriminée contre cet important établissement de santé. Une enquête juste, impartiale et indépendante doit être menée pour identifier les responsables de cette attaque violant le droit international humanitaire et constitutive d’un crime de guerre.

La destruction de l’hôpital Al Ahli ne fait que souligner la nécessité d’un cessez-le-feu immédiat, du libre accès de l’aide humanitaire à Gaza et de la protection inconditionnelle des infrastructures et du personnel de santé ainsi que des civils. Les infrastructures et le personnel de santé ont été lourdement ciblés depuis le début de l’escalade, l’OMS faisant état de plus de 115 attaques contre des centres de santé dans l’ensemble du territoire palestinien occupé. L’attaque contre l’hôpital Al Ahli est cependant d’une ampleur sans précédent.

En conséquence, Médecins du Monde appelle les États et la communauté internationale à exercer une pression maximale sur les parties impliquées pour mettre un terme au cycle de violences et à la crise humanitaire à Gaza. Toutes les parties doivent respecter le droit international humanitaire, protéger les civils, le personnel et les infrastructures de santé ainsi que l’accès humanitaire. L’aide essentielle, en particulier les fournitures médicales et le carburant, doit arriver de toute urgence dans la bande de Gaza en quantité suffisante pour permettre aux hôpitaux, aux centres de santé, aux ambulances et aux pharmacies de continuer à fonctionner. La vie de centaines de civils est menacée par la pénurie d’électricité et de matériel médical d’urgence.

Nos actions en Palestine

découvrir