>  In France  >  Cayenne

In France

Cayenne

Centre d'accueil, de soins et d'orientation (CASO) et actions "hors les murs"


32 rue Vermont Polycarpe,
97300 Cayenne

Téléphone : 05 94 28 36 77

Email : mf.cayenne@medecinsdumonde.net

La Mission France Guyane participe à la réduction des inégalités d’accès aux droits de santé (soins, prévention, traitements, couverture maladie…) et contribue ainsi à l’amélioration de l’état de santé des populations les plus vulnérables de l’Ile de Cayenne. A travers ses actions médico-sociales, la Mission témoigne aussi des dysfonctionnements du système de santé de droit commun en Guyane auxquels se heurtent les usagers en situation de précarité. Elle vise à sensibiliser l’ensemble des acteurs de santé à la nécessité de l’adaptation des lois et/ou des dispositifs et pratiques.

Centre d’Accueil de Soins et d’Orientation

Date d’ouverture : décembre 2003

32, rue Vermont Polycarpe - 97 300 CAYENNE
Tél : 05 94 28 36 77 / 06 94 22 17 72
E.mail : mf.cayenne@medecinsdumonde.net

Responsable Mission : Dr Stéphane GARNIER
Coordinatrice : Amandine MARCHAND

Jours et heures d'ouverture : mardi et jeudi de 13h à 17h (accueil), fin des consultations à 20h00

CASO

Equipe 2012 

4 postes Salariés répartis sur 2 missions :

-       1 ETP coordonnateur

-       1 ETP médecin salarié

-       2 ETP médiatrice/ animatrice en santé

 

42 bénévoles dont :

-       10 médecins – consultations médicales du CASO

-       2 sages-femmes – consultations sage-femme du CASO

-       10 infirmières/ers – consultations pré médicales et de prévention

-       15 accueillants sociaux

-       1 ergothérapeute

-       1 psychologue

-       1 pharmacienne

-       1 informaticien

-       1 chargée de saisie-  observatoire

 

Objectif(s) de la mission  

La Mission France - Guyane participe à la réduction des inégalités d’accès aux droits de santé (soins, prévention, traitements, couverture maladie…) et contribue ainsi à l’amélioration de l’état de santé des populations les plus vulnérables de l’Ile de Cayenne.

A travers ses actions médico-sociales, la Mission témoigne des dysfonctionnements du système de santé de droit commun en Guyane auxquels se heurtent les usagers en situation de précarité afin de sensibiliser l’ensemble des acteurs de santé à la nécessité de l’adaptation des lois et/ou des dispositifs et pratiques.

 

Les objectifs opérationnels du CASO de Cayenne :

Ouvert à toute personne en difficulté d'accès aux soins, sans rendez-vous, le CASO mobilise donc une équipe pluridisciplinaire de bénévoles et de salariés qui accueillent les patients sans imposer de contraintes, les soulage de leurs maux et travaillent avec eux à l’ouverture de leurs droits à la protection maladie pour accéder au dispositif public de soins.

-       Répondre aux besoins de soins et d’accès à la santé des personnes en situation de précarité exclues du système de santé de droit commun en proposant des consultations médicales et un accès au(x) traitement(s)

-       Promouvoir et favoriser l’accès des patients à la prévention (vaccinations, suivis de grossesse, IST et VIH, dépistages via le Test de Dépistage Rapide VIH, etc.) par l’information, l’éducation et l’orientation vers les dispositifs publics et associatifs dont ils relèvent

-       Proposer une consultation sociale pour accompagner les usagers dans l’accès aux droits à la couverture maladie ;

-       Informer, soutenir, orienter les bénéficiaires sur et vers le système de santé de droit commun et le dispositif associatif local en fonction de leurs besoins

-       Suivre ou accompagner les personnes reçues dans leurs démarches médico-sociales afin de s’assurer de leur accès effectif au système de santé de droit commun ;

-       Alerter sur les dysfonctionnements d’accès aux droits et aux soins dans le système de santé de droit commun en Guyane et sur leurs conséquences néfastes sur la santé des usagers.

-       Défendre le droit des usagers du système de santé de droit commun en Guyane.

 

 

Chiffres clés 2012 

Nombre de passages : 2 539

Nombre total de patients reçus (file active) : 1 372

Dont nombre de nouveaux patients : 898

   

Nombre de consultations médicales (généralistes et spécialistes) : 1 589

Nombre d’entretiens psychologiques : 2 

Nombre de consultations sociales + entretien avec accueillants : 1 439

 

Patients sans droits ouverts (aucune couverture maladie ou demande en cours) : 95.8 % 

Patients ne disposant pas d’adresse postale : 4.0 % 

       

Profil des patients reçus en 2012

 

Hommes :

 

45.8 %       

 

Tranches d’âges 

 

0 à 19 ans :

 

20.6 %  

   
Femmes :   54.2 %   20-39 ans :   57.2 % 
Français :   2.6 %   40-59 ans : 20.2 %
Etrangers : 97.4 %   60 ans et +    1.9 %

  

Partenariats principaux 

La Mission est membre du COREVIH de Guyane en tant que suppléant des associations communautaires. Nous sommes impliqués dans différents groupes de travail à ce titre et plus particulièrement les groupes prévention, communication en prévention, dépistage dont le dépistage rapide.

 

Associations locales :

-       L’association Guyane Promo Santé (GPS) centre de ressources et de communication en éducation et promotion de la santé, de formation et d’appui méthodologique, mise en réseau des acteurs, organisation de séminaires, colloques, etc.

-       Cimade.

-       Arbre Fromager concernant les femmes isolées avec ou sans enfants en situation de précarité.

-       Croix Rouge Française concernant l’accès à la prévention (vaccination, dépistage IST – VIH / tuberculose / Lèpre) et banque alimentaire.

-       DAAC concernant les migrants en situation d’exclusion / précarité et plus particulièrement à travers l’action mobile de promotion de la santé sur laquelle nous avons activement coopéré.

-       Entr’aides Guyane concernant les travailleurs du sexe et la prévention du VIH.

-       Ligue des Droits de l’Homme et Réseau Education Sans Frontière concernant les questions  de scolarisation des enfants de migrants vulnérables (Demandeurs d’asile, primo arrivants…), de l’atteinte aux Droits de l’Homme.

-       Relais Drogue Solidarité (RDS) accueillant à bas seuil les usagers de drogues.

-       Samu Social de l’Ile de Cayenne pour les SDF et les personnes dans la grande exclusion + dispositif 115

-       Secours Catholique concernant les personnes les plus vulnérables y compris les migrants (aide alimentaire, etc.).

-       Orientations mutuelles car ces partenaires proposent une prise en charge soit plus globale (Arbre Fromager, Samu Social, etc.) soit spécialisée (Cimade, Entr’aides, Croix Rouge, etc.) alors que nous

 

Nous concentrons sur les questions de santé générale, d’accès aux soins, à la prévention, aux traitements et à la couverture maladie. D’autres associations (EPEM, USMC, AFDG…) ou encore des Radios locales (RTI, Mosaïques, USSAS…) sont également partenaires de la mission pour l’action mobile de promotion de la santé.

 

Services publics :

-       Centre Hospitalier (CHAR – PASS - CDAG) pour l’accès aux soins spécialisés que l’état de santé des usagers du CASO requière. La finalisation, en janvier 2009, de la note de recommandations au

-       Préfet concernant l’amélioration du dispositif PASS a conduit à l’intégration de la MFG dans le comité régional de pilotage.

-       Caisse Générale de Sécurité Sociale (CGSS) concernant l’immatriculation et l’affiliation des usagers du CASO à la protection sociale / couverture maladie, ainsi que le suivi des instructions effectuées grâce à un lien direct avec la cellule AME/CMU (référent).

-       Centre Intercommunal d’Action Social de l’Ile de Cayenne (CIASIC) concernant la domiciliation des usagers.

-       Centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI) pour le suivi de grossesse et le suivi des enfants (jusqu’à 6 ans).

 

Bailleurs et taux de financement 

-       ARS

-       DGS

-       ACSE/DRIV

-       CUCS Cayenne

-       CUCS Matoury

-       CUCS Rémire

-       CGSS

-       Sidaction

Taux financement : 72,3%   

 

Budget 

Budget Réalisé 2012 : 289 291 €  

Budget prévisionnel 2013 : 290 682 €





CASO HORS LES MURS

OBJECTIFS GENERAUX

Proposer aux populations n’atteignant pas le système de santé de droit commun  ni  le CASO de MdM un accès effectif (droit/ prévention/santé) afin de :

  • Répondre aux besoins de soins et d’accès à la santé des personnes en situation de précarité, exclues du système de santé de droit commun, en proposant des consultations médicales et un accès au(x) traitement(s)
  • Favoriser l’accès des patients à la prévention (vaccinations, suivis de grossesse, IST et VIH, dépistage de la tuberculose, etc) par l’information, l’éducation et l’orientation vers les dispositifs publics et associatifs dont ils relèvent ; mais aussi en bénéficiant des tests de dépistages rapides  du VIH par notre équipe ;
  • Alerter sur les dysfonctionnements d’accès aux droits et aux soins dans le système de santé de droit commun en Guyane et sur leurs conséquences néfastes sur la santé des usagers. Et ainsi témoigner de cette réalité en vue d’appuyer le plaidoyer en leur faveur.
  • Réaliser une évaluation des morbidités dont ces populations sont atteintes (encodage selon la classification internationale CISP).

Description de l'activité

Ouverte à toute personne en difficulté d'accès aux soins, l’équipe mobile, le CASO « hors les murs », nécessite une équipe pluridisciplinaire de bénévoles et de salariés qui accueillent les patients sans imposer de contraintes, les soulagent de leurs maux et travaillent avec eux à l’ouverture de leurs droits à la protection maladie pour accéder au dispositif public de soins.

Le "CASO HORS LES MURS" offre:

  • Une consultation sociale qui vise à faire un diagnostic de la situation administrative de la personne et à lui permettre d’avoir accès à la protection maladie dont elle relève, tout en recueillant des données servant à l’analyse et l’évaluation de l’action. Elle permet une information sur les droits, un soutien dans la constitution ou l’instruction du dossier de demande ( AME ou CMU), une orientation vers les structures concernées ou d’aide répondant aux besoins de la personne (CIASIC, associations…), un soutien dans les démarches administratives.
  • Une consultation de prévention (dépistages HTA, diabète et TROD HIV, statuts vaccinaux et sérologiques, addictions, violences subies) qui vise à donner un espace de parole aux patients, à les informer, les sensibiliser et assurer les orientations vers les structures partenaires adéquates.
  • Une consultation médicale avec accès aux traitements, venant répondre au défaut d’accès aux soins des personnes les plus vulnérables.
  • Une Formation au TROD VIH de 15 personnes.

EQUIPE 2011

Nombre total de participants à l’action :

20 intervenants

3 salariés :1 coordinateur, 1 médiatrice ; 1 médecin / Salariés répartis sur 2 missions

16 bénévoles dont 7 médecins, 3 IDE , 2 travailleurs sociaux, 4 médiateurs / agent de prévention.

ACTIVITE

Nombre total de contacts en phase test 2 mois : 119 personnes en file active

PROFIL DES PATIENTS REÇUS EN 2011

Hommes : 31,3%          
Femmes :  68,7 %

65,9% sont originaires d’Haïti, 18,3% du Brésil et 12,2% du Guyana

PARTENARIAT

Avec convention en cours : DAAC : association communautaire brésilienne.

BUDGET

Réalisé 2011 : Budget intégré au CASO
Budget prévisionnel 2012 : Budget intégré au CASO

Date d’ouverture : août 2006 pour le diagnostic et février 2007 pour l’action mobile

OBJECTIFS GENERAUX

  • Renforcer les capacités (connaissances et compétences) des populations vivant dans la précarité et/ou exclues du système de santé de droit commun afin qu’elles aient les moyens de contribuer à l’amélioration et la préservation de leur santé, celle de leur famille et de leur communauté. Cette action permettra aux populations ciblées de repérer et d’identifier des risques dans leurs conditions de vie ou des comportements à risques dans le domaine de la santé afin de mieux s’en protéger et d’acquérir de nouvelles stratégies de prise en charge comportementales.
  • Former les salariés et/ou bénévoles des structures partenaires à cette action de promotion de la santé afin de renforcer leurs connaissances et leurs compétences sur les thématiques abordées, les méthodes d’animation et les outils de suivi et d’évaluation. Ceci dans le but d’une part de démultiplier les actions mobiles de proximité en promotion de la santé et au-delà de promouvoir le développement de la médiation en santé.

Description de l'activité :

Il s'agit, collectivement, d’informer, éduquer, prévenir et orienter en matière de santé sur 5 thèmes de santé :

  • des droits, structures et démarches concernant la Protection Maladie,
  • les fièvres / la fièvre en lien avec les maladies vectorielles et infectieuses,
  • des maladies infectieuses à prévention vaccinale / les vaccinations,
  • les IST et le VIH – Sida, prévention et dépistage (seule thématique en entretien individuel)
  • l’hypertension, prévention et dépistage

En 2011, les équipes ont développé l’action mobile par une approche individuelle de médiation en santé. Il s’agit donc d’adapter l’action mobile aux contraintes rencontrées dans l’identification de relais fiables, ou en lien avec des cultures très fermées aux actions collectives.
Le nombre de sorties est alors plus fréquent, touchant plus de personnes surtout si l’on prend en compte l’impact d’une intervention sur l’ensemble de la famille et proches, voisins…
Nombre de sorties effectuées dans l’année : 82 interventions (collectives et individuelles) +  sorties d’identification et préparation des relais associatifs ou communautaires et de mobilisation  des bénéficiaires avant chaque intervention = distribution des « flyers » d’invitation. Généralement les interventions collectives sont à partir de 16h30 et d’une durée moyenne de 2h30. Les interventions individuelles se font plus souvent le matin.

EQUIPE

Nombre total de participants à l’action : 20 intervenants

3 salariés :1 coordinateur, 1 médiatrice ; 1 médecin / Salariés répartis sur 2 missions

17 bénévoles dont 7 paramédicaux, 10 accueillants sociaux.

ACTIVITE

Nombre total de contacts dans l’année : 863 contacts directs, environs 1000 contacts indirects(famille, proches, voisins…)

PROFIL DES PATIENTS

Hommes : 27 %                                                      Moyenne d’âge : environ 35 ans
Femmes :  73 %      

PARTENARIATS

  • La mission s’appuie sur les structures de droits communs de l’île de Cayenne : Centre hospitalier, le planning familial, les centre de PMI, Croix Rouge CDAG/CIDIST, CGSS ( CPAM local)…
  • Elle s'appuie également sur le réseau associatif permettant une réponse globale et adaptée : Association pour le Développement de l’Education et de la Recherche (ADER), Association Franco-Dominicaine de Guyane (AFDG), association Développement, Animation, Accompagnement et Coopération (DAAC), Entr’aides, Arbre fromager,
  • Guyane promo santé : centre de ressources et de communication en éducation et promotion de la santé, de formation et d’appui méthodologique pour les associations concernées, mise en réseau des acteurs et organisation de séminaires / colloques /...
  • La mission est membre du COREVIH.

BUDGET

Réalisé 2011 : budget intégré au CASO
Budget prévisionnel 2012 : budget intégré au CASO

Parrainage au centre hospitalier Andrée Rosemon - CAYENNE

Responsables Mission :Dr Serge LIPSKI et Sylvie GUILLAUME

62, rue Marcadet 75 018 PARIS
Tél : 01 44 92 13 10

Contact possible : lundi, jeudi, vendredi matin et mardi toute la journée
Email : parrainage@medecinsdumonde.net

Anna parraine ce petit bébé né à 5 mois et demi de grossesse, transféré de papichton au CHA Rosemon, Cayenne.

Les enfants parrainnés au centre hospitalier Andrée Rosemon à Cayenne sont principalement de grands prématurés.

Les parents, qui vivent dans des communes ou villages éloignés de Cayenne, ne peuvent que très rarement rester auprès de leur enfant hospitalisé. Dans ce contexte l'équipe soignante propose alors la mise en place d'un parrainage.

Dès l'accord des parents, le parrainage est déclenché le plus rapidement possible afin que le soutien affectif, l'attention et le maternage régulier, prodigué par la marraine, permettent de préserver l'équilibre psychologique de ces enfants et d'atténuer les carences affectives inhérentes à la séparation et à l'hospitalisation.

OBJECTIFS GENERAUX

Accompagner des enfants hospitalisés et isolés de leur famille pour les aider à mieux lutter contre la souffrance et la maladie, prévenir et atténuer  les troubles dus aux carences affectives inhérentes à la séparation.

DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

3 visites par semaine dont une pendant le week-end sont indispensables pour créer avec un enfant le soutien affectif personnalisé nécessaire à la guérison.
Le recrutement, la formation, l’encadrement des bénévoles et le suivi des parrainages sont assurés par l’équipe de coordination de la mission. Des groupes de paroles ont été mis en place en 2009 dans chacun des établissements où interviennent  les bénévoles.

EQUIPE

Nombre total de participants à l’action : 109  bénévoles dont  14  en Guyane et 1 salarié secrétaire

ACTIVITE

  • Nombre total de parrainages : 169 dont 33 en Guyane
  • Nombre de parrainages en cours au 31 décembre 2011 : 35

PROFIL DES PATIENTS

Age :   

  • 44,2 % des enfants ont moins de 1 an
  • 30,3 % des enfants ont de 1 à 4 ans
  • 14,5 % des enfants ont entre 5 et 9 ans
  • 6,7   % des enfants ont de 10 à 14 ans
  • 2,4   % des enfants ont de 15 à 19 ans
  • 1,8   % sans réponse

Principaux services hospitaliers concernés pathologies :Hématologie, Cardiologie, Néonatalogie, Nourrissons, Pouponnière, Pédiatrie, Gastro-entérologie, Grands Enfants, Immunologie, Réanimation, Pneumologie, Chirurgie, Oncologie, Néphrologie, Orthopédie

PARTENARIATS

Avec convention :

En Ile-de-France

  • Hôpitaux et Centres de Paris : hôpital Necker-Enfants Malade AP-HP, hôpital Robert Debré AP-HP, hôpital Armand Trousseau AP-HP, hôpital Saint-Louis AP-HP, Clinique Médicale et Pédagogique Edouard Rist. Institut Curie, 
  • Centres en région parisienne : Centre des Côtes Les Loges-en-Josas, Centre de Pédiatrie de la Croix Rouge Française Margency, Centre de Pédiatrie et de Rééducation de Bullion, Fondation Paul Parquet Neuilly-sur-Seine, Centre Médical de Jeunes Enfants de Montreuil, Centre de rééducation de Villiers sur Marne, Centre de Rééducation de Saint-Maurice

En Guyane :

-Centre Hospitalier Andrée Rosemon, Cayenne

BUDGET

Réalisé 2011 : 63 905 €         
Budget prévisionnel 2012 :  82 246 €

July 2013