>  En France  >  Santé logement

Nos combats

Santé logement

Face à l’exclusion, la pauvreté et la maladie, les enfants sont fragiles. Selon le rapport du Conseil de l’emploi, des revenus et de la cohésion sociale (CERC), deux millions d’enfants vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Protéger les enfants intoxiqués

Enfant atteint de saturnisme
© Sophie Bränström

Le nombre d’enfants atteints par l'intoxication au plomb est estimé à environ 85 000 en France. Médecins du Monde a depuis 1993 initié des missions de lutte contre le saturnisme, visant à repérer et à protéger les enfants ainsi qu’à informer les familles et les acteurs de santé.

Le saturnisme est une intoxication liée à l’ingestion de plomb contenu dans les peintures d’immeubles construits avant 1948.

Lorsque l’immeuble est très dégradé, la peinture s’écaille et ces poussières peuvent être ingérées par les enfants, provoquant ainsi une intoxication atteignant le système nerveux central. Il n’existe aucun traitement curatif, la seule solution contre le saturnisme infantile reste la prévention. Une lutte efficace contre cette pathologie nécessite l’implication de différents types d’acteurs : médicaux, sociaux et de l’habitat.

En partenariat avec l’État et de nombreux acteurs de santé, l’intervention de MdM repose sur trois axes:

  • Repérage des habitats insalubres et information des familles pour une amplification du dépistage.
  • Suivi des familles intoxiquées pour la protection des enfants, soit par la réalisation de travaux dans le logement, soit par le relogement.
  • Mobilisation et sensibilisation des acteurs locaux de la santé, de l’habitat et du droit et développement du travail en réseau pour une meilleure efficacité.

PERSPECTIVES

En 2009, la mission saturnisme menée dans le Val-de-Marne a élargi son champ d’intervention aux conséquences de l’habitat insalubre sur la santé : la mission amorce une analyse des résultats sur la thématique plus large « santé-logement » en vue de développer de nouveaux axes d’intervention plus uniquement liés à la problématique du saturnisme. La mission de Toulouse poursuivra ses activités de sensibilisation/information des professionnels du champ médico-social afin d’amplifier le dépistage des enfants intoxiqués ou à risque. Cette action est menée en centre-ville et pourra être étendue par la suite.

TYPES D’INTERVENTIONS

  • Repérer les zones à risques en milieu urbain, informer les familles, évaluer les risques d’exposition des enfants, organiser des entretiens médicaux et orienter vers des plombémies.
  • Informer et accompagner les familles dans leurs démarches administratives et de protection des enfants, en les incitant au dépistage.
  • Assurer le suivi des procédures liées à l’habitat jusqu’à la mise en protection des enfants : travaux, hébergement d’urgence, relogement.
  • Assurer le suivi de la prise en charge médicale lorsque les enfants sont imprégnés ou intoxiqués.
  • Mobiliser les différents acteurs par l’organisation de rencontres et le développement d’outils.
  • Favoriser les rencontres et la mobilisation des différents acteurs du domaine de la santé, de l’habitat et du droit.

De plus, un kit « du plomb au saturnisme : tous concernés » regroupant différents outils pour faciliter la mise en place de réseaux santé/habitat et droits a été réalisé par la mission Banlieue, en partenariat avec la Fondation Abbé-Pierre en 2007 et diffusé à près de 1 000 acteurs en 2008.

BENEFICIAIRES

545 immeubles visités, plus de 140 familles informées et près de 90 orientations pour des plombémies ont été réalisées dans le Val-de-Marne.
À Toulouse, 40 enfants et 20 professionnels de santé ont été informés/formés, 20 immeubles ont été visités et 20 orientations pour plombémies réalisées.

85 000 enfants potentiellement atteints (source : étude Inserm 1999).

PRINCIPALES PATHOLOGIES

Saturnisme, pneumologie, ORL, dermatologie…

SOURCES DE FINANCEMENT

GRSP (DDASS), Fondation Caisse d’épargne, conseil régional Île-de-France.

PARTENAIRES

Fondation Abbé-Pierre, PMI, services communaux d’hygiène et de santé, associations locales ou régionales…

Santé logement

Communiqué de presse

  • 11/06/2014 - Aucune réponse concrète et immédiate pour les personnes précaires et mal logées

    Suite à la mobilisation du Collectif des Associations Unies sur le Canal Saint-Martin à Paris et dans plusieurs grandes villes de France (Lille, Nantes, Toulouse, Mulhouse et Strasbourg), les associations ont à nouveau rencontré le cabinet de la ministre du Logement hier. Nous avons rappelé nos quatre priorités : le dégel des aides au logement, des réponses dignes aux personnes hébergées cet hiver, qui trop souvent, faute de solutions, sont remises à la rue dès que les températures se font plus « douces », une loi de programmation de logements à vocation très sociale et une politique de prévention des expulsions locatives digne de ce nom. 

Voir tous les articles

Publications

  • 17/10/2013 - L’accès aux soins des plus démunis en 2013

    Accroissement du nombre de consultations médicales, retards de recours aux soins qui augmentent, cumul des difficultés rencontrées chez les personnes qui consultent dans les 20 centres d’accueil, de soins et d’orientation (Caso) de Médecins du Monde : le bilan que dresse l’Observatoire 2013 de l’accès aux soins en France est inquiétant. Il dessine un des visages de la précarité et de l’exclusion et nous révèle à quel point la misère et les inégalités territoriales et sociales de santé continuent de s’aggraver.

Toutes les publications

Vidéos

  • 16/10/2013 - Médecins du Monde proche de vous

    Un tour de France de nos programmes. Chaque année, partout en France, les bénévoles de Médecins du Monde soignent et accompagnent plus de 50 000 personnes dans 29 villes.

    Photos Jérôme Sessini / Magnum Photos pour MdM.