Soutenez-nous dans la durée, devenez donateur régulier
3 minutes
En cours de lecture Médecins du Monde condamne la destruction de ses bureaux à Gaza City
Communiqués

Médecins du Monde condamne la destruction de ses bureaux à Gaza City

Communiqués 12.02.2024

Paris, le 12 février 2024. Médecins du Monde condamne avec la plus grande fermeté la destruction délibérée de ses bureaux à Gaza City. Aucun personnel de l’ONG, ni civils, n’étaient présents à l’intérieur lorsque l’immeuble a été démoli. Cette attaque, survenue il y a quelques jours, est un signe supplémentaire des violations flagrantes et quotidiennes du droit international humanitaire dans la bande de Gaza.

Selon les informations transmises par les équipes de Médecins du Monde (MdM) sur place, les bureaux de l’ONG, situés dans le quartier de Al Rimal à Gaza City, ont été détruits de manière intentionnelle il y a quelques jours. MdM n’a reçu aucun avertissement concernant cette attaque, alors que les bureaux étaient clairement identifiés comme étant ceux d’un acteur humanitaire, et que l’adresse de l’immeuble avait été partagée à l’organe israélien dédié à la coordination avec les ONG pour qu’il ne soit pas pris pour cible.

Ces dernières semaines, un membre de MdM et sa famille se réfugiaient pourtant à l’intérieur des locaux. Ils s’étaient calfeutrés avec des armoires de bureaux et n’osaient pas sortir de peur d’être visés par des tirs, alors que de nombreux civils étaient tués en bas de l’immeuble encerclé d’explosions. Le 3 février dernier, des soldats sont entrés dans les bureaux de MdM. Ils ont fait sortir des personnes âgées, des femmes et des enfants. Tous les hommes présents ont été sortis d’une façon extrêmement dégradante et humiliante, les soldats les forçant à sortir nus.

MdM était ensuite restée sans nouvelle concernant ses bureaux, jusqu’à réception d’images choquantes où il est clairement établi que l’immeuble qui abritait les bureaux de l’ONG a été délibérément détruit. « Nous sommes une fois de plus indignés face à ce qui apparait comme une violation flagrante du droit international humanitaire. La destruction de nos bureaux est une preuve supplémentaire qu’absolument aucun endroit n’est sûr à Gaza. Les bâtiments des ONG sont démolis, alors que l’aide humanitaire est insuffisante et que des civils continuent de mourir chaque jour. Démolir les infrastructures des ONG est aussi une manière de limiter, voire empêcher l’aide humanitaire de s’organiser », condamne Helena Ranchal, Directrice des opérations internationales de Médecins du Monde.

Depuis le début de la guerre, un médecin urgentiste de MdM et plusieurs membres de sa famille ont été tués, lors du bombardement de son immeuble à Gaza City, le 5 novembre dernier.

Médecins du Monde réitère son appel à un cessez-le-feu immédiat, seule solution pour enrayer la catastrophe humanitaire en cours et protéger les civils, le personnel et les structures de santé.

Contacts presse :

Aurélie Godet – Responsable presse : aurelie.godet@medecinsdumonde.net // 06 69 76 31 18

Djéné Diané – Attachée de presse : djene.diane@medecinsdumonde.net // 06 09 17 35 59