Syrie

© Reuters

6,9 millions

de personnes déplacées à l’intérieur du pays.

5,6 millions

de personnes réfugiées à l’extérieur de la Syrie.

14,6 millions

de Syriens ont besoin d’aide humanitaire.

+ de 50 %

des travailleurs de santé ont fui le pays.

SYRIE : LA GUERRE EST SES RAVAGES

Depuis le début de la guerre en 2011, les violences envers les populations civiles syriennes n’ont fait que s’intensifier et se complexifier. De nombreuses régions ont été régulièrement bombardées et les populations civiles sont victimes de violations des droits humains et d’exactions, sous le feu croisé des forces gouvernementales, des forces armées d’opposition, de leurs alliés respectifs et de factions extrémistes.

L’acheminement de l’aide humanitaire en Syrie continue de se heurter à des problèmes d’accès, en particulier dans les zones à nouveau sous le contrôle du régime syrien mais aussi dans les zones d’opposition où l’intervention humanitaire transfrontalière a été réduite sous la pression du régime. Désormais, seul un point de passage transfrontalier est autorisé, réduisant la capacité des acteurs à intervenir auprès des populations.

Les attaques contre les agents de santé, leurs moyens de transport, leurs équipements, et les infrastructures sanitaires se poursuivent en violation du droit international humanitaire (DIH), réduisant drastiquement l’accès aux soins pour les populations les plus vulnérables.

En effet, depuis le début du soulèvement, le personnel de santé fait l’objet d’une véritable campagne de persécution et l’aide humanitaire en zone d’opposition est criminalisée en Syrie.

Fuir la guerre en Syrie

Notre action humanitaire en Syrie

La mission de Médecins du Monde en Syrie consiste à apporter une aide médicale afin de compenser les inégalité d’accès aux soins et les bouleversements causés par la pandémie du COVID-19.

Garantir un accès aux soins

  • Répondre aux besoins de santé de la population Syrienne

    Depuis octobre 2012, Médecins du Monde travaille avec des infirmiers, des sages-femmes, des pharmaciens et des médecins syriens afin de fournir des soins de santé primaires mais aussi des soins de santé sexuelle et reproductive aux populations vulnérables.

     

    Des civils, souvent déplacés, ont pu recourir aux soins grâce aux centres de santé situés en zones urbaines ou aux cliniques mobiles, pour le reste de la Syrie. 35 946 personnes ont ainsi pu recevoir des soins de qualité dans le sud de la Syrie, y compris des soins prénataux et postnataux.

     

    Médecins du Monde offre également une aide d’urgence en approvisionnant la population syrienne en médicaments essentiels. Il s’agit de répondre aux besoins de la population affectée par les conflits, en particulier les personnes souffrants de maladies chroniques, les enfants non vaccinés, les femmes enceintes sans soins obstétriques ou celles qui de manière générale n’ont pas accès aux soins de santé sexuelle et reproductive.

  • Former et équiper le personnel médical local

    12 millions, c’est le nombre estimé de Syriens ayant besoin d’assistance médicale.

     

    Les principaux objectifs de notre action sont donc la protection des civils face à de nouvelles violences et exactions ainsi que l’assistance médicale inconditionnelle aux populations vulnérables, en zone rebelle comme dans les zones sous contrôle gouvernemental.

     

    La disponibilité de médicaments et d’équipements essentiels, extrêmement rares dans les zones de conflit tout comme dans les zones reconquises par le régime et dénuées de services de santé, est assurée par le biais de partenaires locaux. Le personnel de santé local est soutenu et accompagné au travers des formations permettant un renforcement de leurs capacités médicales techniques.

     

    Ils sont ainsi en mesure d’assurer la continuité des services dans un contexte où les pouvoirs publics ne financent plus les structures de santé sur l’ensemble du territoire.

  • Faire face aux bouleversements liés à la pandémie de COVID-19

    En 2021, la population syrienne a continué à être impacté par la pandémie de COVID-19 avec 177 321 cas confirmés. Avec seulement 3,9 % de la population entièrement vaccinée contre le COVID-19 en novembre 2021, le pays a enregistré le taux le plus élevé d’infection par le virus et la pandémie continue de peser sur le fragile système de santé

     

    Notre association a continué à soutenir notre partenaire local pour apporter une réponse à la pandémie de la COVID-19 dans certaines zones du sud de la Syrie.

     

    Ainsi, du matériel de protection individuel (masques, blouse, etc.) pour les personnels de santé a pu être acheminé sur place grâce au soutien de notre ONG.

     

    Enfin, les populations locales ont été informées et sensibilisées aux gestes barrières et à la détection des symptômes.

  • BILAN

    En 2021, nous avons :

    • soutenu 1 partenaire avec 3 centres de santé et 3 cliniques mobiles,
    • délivré 51 810 consultations médicales primaires,
    • délivré 8 400 consultations de Santé Sexuelle et Reproductive.
  • 35 946

    Bénéficiaires en 2021.

  • 570 712

    Budget 2021.

    ( Centre de Crise et de Soutien (CDCS) ; German Federal Foreign Office (GFFO) )

35 946

Bénéficiaires en 2021.

570 712

Budget 2021.

( Centre de Crise et de Soutien (CDCS) ; German Federal Foreign Office (GFFO) )

Historique
  • Circle svg
    2008
    Début d’un programme d’accès aux soins dans la région d’Alep.
  • Circle svg
    2011
    Début de la guerre.
  • Circle svg
    2012
    Soutien au centre postopératoire de Reyhanli qui accueille des réfugiés à la frontière turque.
  • Circle svg
    2012
    Mise en place de cliniques fixes et mobiles dans le nord-ouest du pays.
  • Circle svg
    2013
    Soutien à des structures de santé à l’intérieur de la Syrie et ouverture d’un centre de santé mère-enfant.
  • Circle svg
    2014
    Soutien au centre postopératoire de Sarmada, dans la région d’Idlib.