La Réduction des Risques :
nos principes d'intervention

© Agnès Varraine

Aller vers les personnes et construire un accompagnement à partir de leurs situations

La répression et la stigmatisation amènent les personnes à se cacher. Il est ainsi difficile de rentrer en contact avec elles. Il s’agit donc d’aller vers les personnes là où elles se trouvent, dans une posture d’acceptation et de respect des choix et modes de vie des individus rencontrés, et en s’assurant de la reconnaissance de leur expertise sur leur propre situation.

Une prise en charge globale et pluridisciplinaire

La réduction des risques repose sur une palette d’interventions qui se complètent et intègrent des composantes médico-psychosociales.

Cadres d’intervention des programmes de Réduction des Risques liés aux usages de drogues et au travail du sexe

Une démarche communautaire

Les programmes Réduction des Risques de Médecins du Monde requièrent la participation active des personnes concernées, aussi bien dans la définition de leurs besoins que dans la mise en œuvre des programmes et dans la construction du plaidoyer, qui s’appuient sur les compétences issues de l’expérience et du vécu.

Un renforcement du « pouvoir d’agir »

L’association soutient les efforts de la personne pour amplifier ou retrouver sa capacité d’agir de manière autonome, de développer son estime d’elle-même et ses compétences psychosociales favorisant son contrôle sur sa santé. MdM soutient et valorise particulièrement le travail avec les pair.es dans le cadre de ses programmes.

[page empowerment]

Les travailleurs pairs sont des personnes ayant une expérience de vie leur permettant un accès privilégié à des communautés marginalisées. Le travail impliquant les personnes paires est reconnu comme le modèle d’intervention le plus efficace dans la lutte contre le VIH et le VHC. Il est profondément ancré dans la philosophie d’intervention propre à la réduction des risques. Cependant, de nombreux travailleurs pairs ne bénéficient que d’emplois précaires, difficiles et perçoivent un salaire journalier extrêmement bas, alors qu’ils sont souvent en première ligne des services de réduction des risques et les plus exposés. L’expertise des travailleurs pairs et leur engagement auprès de leur communauté sont particulièrement précieux pour mener des actions de proximité, d’aller-vers, et pour garantir l’accès aux services de soins et de réduction des risques.

Les modèles d’intervention impliquant les travailleurs.ses pair.es doivent être généralisés pour répondre aux objectifs internationaux en matière de santé. En 2021, MdM a été à l’initiative d’une série de consultations pour mieux identifier la place des travailleurs.ses pair.es dans les programmes de réduction des risques. A l’issue de ce processus, un événement international a été organisé et les parties prenantes, dont MdM, ont formulées des recommandations qu’elles se sont engagées à mettre en œuvre.