Bidonville

Médecins du Monde souhaite rappeler que la fin de la trêve hivernale ne peut signifier à nouveau la reprise des expulsions et des mises à la rue des sans-abris. © Jerôme Leblois
(Paris, le 09/07/2020) – A la veille de la fin de l’état d’urgence sanitaire et de la trêve hivernale, Médecins du Monde interpelle les décideurs sur les conséquences du mal-logement sur la santé.
Médecins du Monde souhaite rappeler que la fin de la trêve hivernale ne peut signifier à nouveau la reprise des expulsions et des mises à la rue des sans-abris. © Jerôme Leblois
Ce 10 juillet 2020, fin de l’état d’urgence sanitaire et de la trêve hivernale, Médecins du Monde interpelle les décideurs sur les conséquences du mal-logement sur la santé.
De nombreux bénévoles de Médecins du Monde sont mobilisés pour répondre à l'urgence coronavirus en Guyane (c) Mari Trini Giner
Alors que la Guyane compte actuellement plus de 7 728 cas de Covid-19 confirmés et qu’un pic de l’épidémie a été pour mi-juillet, l’association Médecins du Monde alerte sur la recrudescence du virus qui vient se superposer à un système de santé déjà fragile et un contexte socio-économique durement...
Nous voulons continuer à être un recours pour les personnes vulnérables, répondre à leurs questions et à leurs besoins.© MdM
Médecins du Monde est un acteur-clé de la réponse sanitaire à l’épidémie de coronavirus en Aquitaine. Pour Aude Saldana-Cazenave, la coordinatrice régionale, il est urgent d’agir pour améliorer les conditions d’hygiène, le confinement et la prise en charge des personnes mal-logées. Voici son...
© Sébastien Duijndam
L’agglomération de Cayenne, en Guyane, compte une vingtaine de bidonvilles. Des quartiers insalubres que le nouveau préfet, Marc del Grande, veut voir disparaître. Depuis son arrivée en juillet dernier, quatre expulsions ou évacuations ont déjà eu lieu. Une situation inacceptable pour les équipes...
© Olivier Papegnies
Aujourd’hui, au moins 91 500 personnes sont contraintes de vivre dans des cabanes, des tentes, des caravanes installées sur des terrains, ou bien d’occuper des immeubles ou des maisons inoccupées 1 .
© Olivier Papegnies
Paris, le 15 novembre 2019. Aujourd’hui, au moins 91 500 personnes sont contraintes de vivre dans des cabanes, des tentes, des caravanes installées sur des terrains, ou bien d’occuper des immeubles ou des maisons inoccupées (...
© MdM
Eviter le drame

Malgré les alertes des associations et d’élus de plus en plus nombreux, l’État a gardé le silence.

Face à cette inertie, des associations ont saisi le tribunal administratif de Nantes pour demander une...

© MdM
Le CNDH (Collectif National des Droits de l’Homme) Romeurope est un collectif qui réunit 41 associations qui défendent les droits des personnes vivant en squat, bidonville ou à la rue. Le collectif se lance dans la campagne des élections municipales en s’adressant aux candidates et candidats : OUI...
© MdM
Paris, le 10 octobre 2019. Le CNDH Romeurope se lance dans la campagne des élections municipales en s’adressant aux candidates et candidats : OUI, la résorption des bidonvilles et squats dans vos communes est possible, des...
 
Global loader