Bidonville

Les équipes de Médecins du Monde intervenant en squats et bidonvilles constatent les conséquences de l’habitat ultra précaire et de la pratique répétée des expulsions sur la santé des personnes. Les expulsions sans relogement jettent les habitants des lieux de vie informels dans l’errance, les éloignent du système de santé, brisent la continuité des soins et rendent difficile la prévention et la lutte contre les épidémies. 

Médecins du Monde intervient dans les squats et bidonvilles pour proposer un accès aux soins et aux droits aux habitants ou les orienter vers des structures de santé – avec une attention particulière sur la santé des femmes et des enfants. Favorable à une politique de résorption des bidonvilles qui tient compte de la participation des personnes concernées, Médecins du Monde insiste sur l’importance de solutions concertées, et de propositions de relogement adaptées et pérennes. En l’absence de propositions dignes et le temps que celles-ci soient élaborées avec les habitants, l’association milite pour une stabilisation temporaire des personnes et une sécurisation sanitaire des lieux de vie.

© Jérôme Leblois
En France, aujourd’hui, des milliers de personnes sont contraintes de vivre dans des habitats de fortune : des bidonvilles, des squats, des tentes…. Chaque année, de nombreuses expulsions viennent les précariser davantage. Dans son nouveau rapport annuel, l’observatoire inter-associatif des...
© Jérôme Leblois
Le 10 novembre 2020, l'observatoire inter-associatif des expulsions collectives de lieux de vie informels sort son nouveau rapport annuel.
© Jérôme Leblois
Paris, le 10 novembre 2020. En France, aujourd’hui, des milliers de personnes sont contraintes de vivre dans des habitats de fortune : des bidonvilles, des squats, des tentes…. Chaque année, de nombreuses expulsions viennent les...
Médecins du Monde souhaite rappeler que la fin de la trêve hivernale ne peut signifier à nouveau la reprise des expulsions et des mises à la rue des sans-abris. © Jerôme Leblois
(Paris, le 09/07/2020) – A la veille de la fin de l’état d’urgence sanitaire et de la trêve hivernale, Médecins du Monde interpelle les décideurs sur les conséquences du mal-logement sur la santé.
Médecins du Monde souhaite rappeler que la fin de la trêve hivernale ne peut signifier à nouveau la reprise des expulsions et des mises à la rue des sans-abris. © Jerôme Leblois
Ce 10 juillet 2020, fin de l’état d’urgence sanitaire et de la trêve hivernale, Médecins du Monde interpelle les décideurs sur les conséquences du mal-logement sur la santé.
De nombreux bénévoles de Médecins du Monde sont mobilisés pour répondre à l'urgence coronavirus en Guyane (c) Mari Trini Giner
Alors que la Guyane compte actuellement plus de 7 728 cas de Covid-19 confirmés et qu’un pic de l’épidémie a été pour mi-juillet, l’association Médecins du Monde alerte sur la recrudescence du virus qui vient se superposer à un système de santé déjà fragile et un contexte socio-économique durement...
Nous voulons continuer à être un recours pour les personnes vulnérables, répondre à leurs questions et à leurs besoins.© MdM
Médecins du Monde est un acteur-clé de la réponse sanitaire à l’épidémie de coronavirus en Aquitaine. Pour Aude Saldana-Cazenave, la coordinatrice régionale, il est urgent d’agir pour améliorer les conditions d’hygiène, le confinement et la prise en charge des personnes mal-logées. Voici son...
© Sébastien Duijndam
L’agglomération de Cayenne, en Guyane, compte une vingtaine de bidonvilles. Des quartiers insalubres que le nouveau préfet, Marc del Grande, veut voir disparaître. Depuis son arrivée en juillet dernier, quatre expulsions ou évacuations ont déjà eu lieu. Une situation inacceptable pour les équipes...
© Olivier Papegnies
Aujourd’hui, au moins 91 500 personnes sont contraintes de vivre dans des cabanes, des tentes, des caravanes installées sur des terrains, ou bien d’occuper des immeubles ou des maisons inoccupées 1 .
© Olivier Papegnies
Paris, le 15 novembre 2019. Aujourd’hui, au moins 91 500 personnes sont contraintes de vivre dans des cabanes, des tentes, des caravanes installées sur des terrains, ou bien d’occuper des immeubles ou des maisons inoccupées (...
Global loader