Faire un don

Yémen

Yémen

Urgence
22,2 millions

de personnes en besoin d’assistance humanitaire

2 millions

de déplacésinfo-icon dans le pays depuis le début du conflit

1,8 millions

d’enfants souffrent de malnutrition aigüe

La situation au Yémen

Depuis 2014, le Yémen est sous le feu des affrontements entre les rebelles houthis et les forces gouvernementales. Cette guerre civile s’est renforcée depuis qu’une coalition de pays arabes menée par l’Arabie saoudite appuie le gouvernement en bombardant les gouvernorats contrôlés par les rebelles. Depuis mars 2015, la coalition a réalisé 16 000 frappes aériennes, soit une toutes les 93 minutes.

Le blocus, parfois total, imposé par la coalition arabe empêche l'acheminement de l'aide au Yémen.

De plus, le blocus, parfois total, imposé par la coalition arabe empêche l'acheminement de l'aide au Yémen. Il a provoqué une grave crise économique, l’affaiblissement critique des institutions étatiques qui n’ont plus de ressources financières, et une grave détérioration de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle (90% des vivres étaient importés avant le conflit). Le système de santé a également été fortement impacté, avec la moitié des structures de santé qui ne fonctionne plus à présent. Tout cela a rendu la gestion de l’épidémie de choléra en 2017 particulièrement difficile, considérée comme la pire jamais enregistrée.

 

 

Au Yemen, 25% des centres de santé sont détruits ou ne fonctionnent plus ©AFP
Au Yemen, 25% des centres de santé sont détruits ou ne fonctionnent plus ©AFP

Notre action au Yémen

Depuis 2016, Médecins du Monde intervient au Yémen pour améliorer l’accès aux soins en soutenant 13 centres de santé des gouvernorats de Sana’a, d’Ibb et d’Amanat Alasimah, alors que les structures sanitaires sont pour la moitié inutilisables et que l’approvisionnement en matériel médical demeure extrêmement difficile.

Les équipes de Médecins du Monde appuient celles du Ministère de la Santé afin que les populations puissent avoir accès à des consultations curatives, des consultations pré et post natales, la vaccination de routine, la prise en charge nutritionnelle, l’appui psychosocial et des consultations individuelles de santé mentale ainsi qu’à des séances d’éducation à la santé.

 

Depuis avril 2017, l’épidémie de choléra qui a touché la population yéménite a été la pire épidémie jamais enregistrée. Depuis cette date, 1 000 000 cas ont été

suspectés et plus de 2 000 personnes en sont mortes. Pour faire face à cette crise majeure, 15 points de réhydratation orale et deux unités de traitement des diarrhées ont été mis en place dans des centres de santé encore actifs du gouvernorat de Sana’a, la capitale.

 

Rangoun
Rangoun

En 2017

Nous avons effectué :

  • 90 000 consultations curatives

  • 48 227 consultations en soins de santé mentale et soutien psychosocial (sessions de groupe et individuelles)

 

Votre soutien

Donner

100 € pour fournir des kits d’hygiène à 5 familles 

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.

Nous rejoindre

Je postule en ligne.