Faire un don
90 €Prix journalier moyen de mise à l'abri d'un mineur non accompagné.
160 €Prise en charge de 40 enfants souffrant de malnutrition aigüe
200 €2 consultations pour prendre en charge des femmes victimes de violences en Ouganda
OKautre montant pour votre don
soit 0 € après réduction fiscale

Syrie

Syrie

Urgence
6,1 millions

de personnes déplacées à l’intérieur du pays

5,5 millions

de personnes réfugiées à l’extérieur de la Syrie

13,1 millions

de syriens ont besoin d'aide humanitaire

La situation en Syrie

Depuis le début de la guerre en 2011, les violences envers les populations civiles syriennes n’ont fait que s’intensifier et se complexifier sans qu’aucune issue politique ne se dessine. De nombreuses régions sont régulièrement bombardées et les populations civiles victimes de violations des droits humains et d’exactions, sous le feu croisé des forces gouvernementales, des forces armées d'opposition, de leurs alliés respectifs et de factions extrémistes comme l’organisation État islamique.

 

 

La situation humanitaire demeure extrêmement précaire dans l’ensemble du pays, principalement dans le nord où affluent les déplacés qui tentent de fuir. Les populations souffrent du manque d’accès aux structures de santé, à l’eau et à la nourriture, et les besoins d’assainissement, d’abris et d’autres biens sont criants.

 

 

L’acheminement de l’aide humanitaire continue de se heurter à des problèmes d’accès et de sécurité, surtout dans les zones assiégées. Les attaques contre les agents de santé, leurs moyens de transport, leurs équipements, et les infrastructures sanitaires se poursuivent à un niveau alarmant, réduisant dramatiquement l’accès aux soins pour les populations les plus vulnérables.

Un homme porte sa fille blessée dans un hôpital d'Alep. © AFP Photos
Un homme porte sa fille blessée dans un hôpital d'Alep. © AFP Photos

Notre action en Syrie

Soutien aux déplacés internes

Depuis octobre 2012, Médecins du Monde travaille avec des infirmiers, sages-femmes, pharmaciens et des médecins syriens afin de fournir des soins de santé primaires et de santé sexuelle et reproductive aux personnes rassemblées dans différents camps de déplacés internes et dans des zones urbaines et rurales à travers la Syrie.  

En 2017, l’association a assuré la provision de soins de santé primaire et de santé sexuelle et reproductive à plus de 500 000 personnes dans les gouvernorats d’Idlib, Alep, Dera, Damas et Hasakeh. Des soins de santé mentale ont aussi été dispensés dans les cliniques de MdM à Idlib et à Hasakeh.

De plus, notre association humanitaire offre une aide d’urgence en termes d’approvisionnement de médicaments essentiels et déploie des équipes mobiles afin de répondre aux besoins urgents de la population affectée par le conflit.

 

La disponibilité de médicaments et d’équipements essentiels, extrêmement rares en temps de guerre, est assurée par le biais de partenaires locaux et le personnel de santé local est soutenu afin d’assurer la continuité des services dans un contexte où les pouvoirs publics ne financent plus les structures de santé sur l’ensemble du territoire.

 

Syrie
Syrie

En 2017

Nous avons :

  • soutenus 7 partenaires et 22 centres de santé

  • donné 718 140 consultations médicales

 

 

Dans le centre post-opératoire de Reyhanli soutenu par Médecins du Monde © Olivier Papegnies
Dans le centre post-opératoire de Reyhanli soutenu par Médecins du Monde © Olivier Papegnies
Historique
2008
Début d’un programme d’accès aux soins dans la région d’Alep.
2011
Début de la guerre.
2012
Soutien au centre postopératoire de Reyhanli qui accueille des réfugiés à la frontière turque.
2012
Mise en place de cliniques fixes et mobiles dans le nord-ouest du pays.
2013
Soutien à des structures de santé à l’intérieur de la Syrie et ouverture d’un centre de santé mère-enfant.
2014
Soutien au centre postopératoire de Sarmada, dans la région d’Idlib.
2015
Renforcement du soutien aux gouvernorats de Deraa, Alep et Idlib à travers la diversification de partenaires syriens.
2016
Développement de la réponse en urgence sur Idlib et Alep en réponse à la multiplication des bombardements et au siège d’Alep.
2017
Développement d’une réponse au sud de la Syrie (Dera), au nord-est de la Syrie (gouvernorat de Hasakeh) et expansion de la réponse au nord-ouest (gouvernorat d’Idlib). Intégration des composantes de soins de santé mentale.

Votre soutien

Donner

100 € pour fournir des kits d’hygiène à 5 familles 

Signez

Notre pétition pour mettre fin au massacre d'Alep

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.