Égypte

©Reuters

Égypte

200 000

demandeurs d’asiles et réfugiés enregistrés en Égypte

1

psychologue pour un million d’habitants

La situation en Égypte

La côte méditerranéenne de l’Égypte est devenue un important point de départ des migrants et réfugiés pour l'Europe depuis la fermeture de la route des Balkans et l'augmentation des contrôles à la frontière turque. Les migrants, en particulier sub-sahariens, manifestent un intérêt croissant pour l'Égypte en raison de sa position centrale. Les barrières aux services tels que la santé, l'éducation, le logement et l'emploi obligent ces populations à vivre en marge de la société. Dans un pays déjà marqué par un taux de chômage important et un faible accès aux services de base, ils sont de plus en plus considérés comme un fardeau indésirable et subissent des comportements discriminatoires.

Nombreux sont les Égyptiens qui souffrent de troubles de l’humeur, de troubles anxieux ou de stress post-traumatique.

Par ailleurs, au sein de la population égyptienne même, nombreux sont ceux qui souffrent de troubles de l’humeur, de troubles anxieux ou de stress post-traumatique. Notamment parmi les femmes battues, les enfants vivant à la rue, les prisonniers, les victimes de violences politiques, les personnes handicapées, les usagers de drogues, les malades du sida ou de l'hépatite C… Leurs maux ont des conséquences directes sur leurs relations avec leur entourage, notamment avec leur famille.

Or en Égypte, les services de santé mentale relèvent essentiellement de la prévention et sont concentrés sur les hôpitaux. Dans les centres communautaires, les soignants n’y sont pas formés et les médicaments spécifiques font cruellement défaut.

©Reuters
©Reuters

Notre action en Égypte

EXCLUS DES SOINS

Prendre en charge la santé mentale

Médecins du Monde a démarré en 2017 un nouveau projet d’amélioration de l’accès aux soins de santé mentale auprès des réfugiés, des migrants mais aussi de la population hôte dans la zone urbaine du Caire.

Notre association humanitaire travaille principalement à la formation et l’accompagnement des personnels des centres de santé recevant les réfugiés syriens, africains et migrants.

 

 

Nous agissons sur trois niveaux de prise en charge : les soins de santé mentale et psychosociaux proposés au centre, l’auto-support et le soutien par la communauté même.

Le Caire
Le Caire

En 2017

Nous avons :

  • suivi 252 patients dans les centres de santé soutenus
  • réalisé 4 formations techniques pour les ONGinfo-icon partenaires

 

Historique
2005
Accès aux soins de santé reproductive pour les filles vivant dans les rues du Caire. Fermeture du programme en 2008.
2009
Promotion des droits de santé pour les enfants des rues du Caire et de Gizeh. Fermeture du programme en 2012.
2014
Santé mentale pour les personnes les plus exposées aux risques au Caire et à Gizeh.
2017
Ouverture d’un nouveau projet pour amélioration de l’accès à la santé mentale des migrants, réfugiés et populations hôtes au Caire et à Gizeh.

Votre soutien

Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.