Faire un don

Crise des opioïdes

MdM souhaite réduire les risques liés à l’usage de substances psycho-actives en apportant une réponse médicale, psychosociale et communautaire. © Maxime Couturier

Crise des opioïdes

A l’occasion de la journée internationale de mobilisation contre les overdoses, qui a lieu chaque année le 31 août, les associations mobilisées autour des questions d’usage de drogues alertent sur les difficultés d’accès à la Naloxone, traitement efficace contre les overdoses.
L'essentiel

Pour un accès effectif à la Naloxoneinfo-icon pour toutes et tous

En 2019, les dernières données d’enquêtes françaises font état de 400 décès dus aux surdosages d’opioïdes (héroïne, morphine, Tramadol, fentanyl, méthadone, codéine,…). Comme les usagers d’héroïne, des patients traités par antalgiques opioïdes sont concernés. La situation est telle que le taux de mortalité par overdose se rapproche de plus en plus de celui qui existait avant la mise en place des traitements de substitution aux opioïdes, il y a près de vingt ans.

La naloxone, antidote des substances opioïdes, déjà utilisée depuis longtemps par les services hospitaliers, n’est accessible en pharmacie que depuis juin 2019.

Par ailleurs, les nouveaux profils à risques révélés par la crise des opioïdes américaines montrent que toute la population peut être concernée. Au-delà des usagers traditionnels injecteurs d’héroïne, il y a maintenant toutes les personnes traitées, en excès ou en mésusage, par des antalgiques opioïdes.

Dans 70% des cas d’overdoses, un membre de l’entourage ou un témoin est présent et en capacité d’agir dans l’attente des secours. Un grand nombre d’overdoses pourrait être ainsi évitées si les proches avaient à disposition une forme accessible et facile d’emploi.

Face à ce problème de santé publique, la mise à disposition de la naloxone, accessible directement aux personnes à risque d’overdose et/ou à leur entourage, s’avère nécessaire et doit s’inscrire dans une politique globale de réduction des risques.

Dans le cadre de cette conférence de presse, des membres associatifs présenteront leurs différentes propositions d’actions pour favoriser l’accès et le bon usage de la naloxone face au risque d’overdoses aux opioïdes.

 

Le 2 septembre, de 10h à 12h

Conférence de Presse à l’hôpital Marmottan
17-19 rue d’Armaillé, 75017 Paris

 

En présence de :

  • Hélène Delaquaize, Vice-Présidente France Patients Experts Addictions (FPEA)
  • Françoise Gaudel, Présidente FPEA
  • Pr Michel Reynaud, Président Fonds Actions Addictions
  • Pr Nicolas Authier, Observatoire Français des Médicaments Antalgiques (OFMA)
  • Jean-Maxence Granier, Vice-Président FPEA
  • Dr Mario Blaise, Chef de Service à l’hôpital Marmottan
  • Albert Caporossi (FPEA), Dr Jean-Michel Delile (Fédération Addictions), Pr Amine Benyamina (Fédération Française d’Addictologie)