Ouvrons les portes de l'Europe

Un migrant à Calais, en janvier 2016 © Olivier Papegnies

Ouvrons les portes de l'Europe

Pour un accueil et une protection des migrants, sans aucune discrimination.

Au large de Lesbos, c’est une tragédie qui se déroule tous les jours, des enfants se noient. Des centaines d’adolescents voyagent seuls et dans leurs yeux se lisent l’inquiétude, le désarroi, l’accablement. Pourtant ceux qui quittent Lesbos sont encore remplis d’espoir après s’être échoués sur les plages, avoir marché des heures sous un soleil de plomb et dormi sur un coin de trottoir au milieu des ordures.

Présent dans les pays en crise- Syrie, Irak, Liban, Jordanie, Somalie… -,aux portes de l’Europe- Algérie, Tunisie, Maroc, Turquie - et partout en Europe de la Grèce au Royaume Uni, le réseau international de Médecins du Monde agit et milite depuis 30 ans pour l’accès aux droits et aux soins des migrants tout au long de leurs parcours.

En Serbie, en Grèce ou encore à Calais, la réponse des autorités est loin de répondre aux besoins que nous constatons. Alors que les pays du Proche et Moyen-Orient accueillent près de 4 millions de réfugiés (à lui seul le Liban accueille plus d’un million de réfugiés), l’Europe tarde à trouver une solution pérenne et durable pour accueillir et protéger ces personnes. Depuis le début de l’année, plus de 300.000 migrants sont arrivés en Grèce et en Italie. Ils se retrouvent devant le mur d’inhumanité que dressent les pays européens. Quels que soient les motifs de migration, l’accueil doit être inconditionnel, la peur et le danger ne se quantifient pas.  18.000 migrants à Lesbos pour 86.000 habitants. Et  pourtant, dans la Grèce en crise et dans cette île, les actes de solidarité sont quotidiens.

Avant même de repenser tout le système du droit d’asile européen, il est urgent d’ouvrir immédiatement des voies d’accès légales et sûres dans des pays d’Europe enfin solidaires, entre eux et avec les migrants. « Ces frontières et ces barbelés sont indignes de l’Europe. L’Europe qui s’est construite pour la paix doit accueillir ceux qui fuient la pauvreté et les conflits armés  »         

Dr Françoise Sivignon et Dr Nikitas Kanakis, Présidents de Médecins du Monde France et Grèce 

 
Global loader