Médecins du Monde : la campagne sur les gestes barrières

Médecins du Monde : la campagne sur les gestes barrières

Avec la découverte du nouveau coronavirus et sa propagation à l’ensemble des continents, la campagne sur les gestes barrières de Médecins du Monde a été initiée afin d’aider à la formulation d’une réponse cohérente et efficace du gouvernement français face à cette menace.

De nombreuses insuffisances ont été décelées dans l’action de l’Etat, aussi bien sur sa préparation que sur sa gestion de l’épidémie. Elles ont impacté en majorité les personnes vivant en situation de grande précarité, dans la rue, les squats, les bidonvilles ou les campements.

Les difficultés étant toujours d’actualité, la campagne sur les gestes barrières de Médecins du Monde met le doigt sur les points cruciaux pour lesquels l’action du gouvernement a donné lieu à des manquements importants et qui imposent un changement de paradigme.

 

 

L'urgence du coronavirus

Les tests et la possibilité de se confiner

L’efficacité des tests pour freiner la propagation de la maladie et donc leur impérieuse nécessité, se sont révélées assez rapidement. A cet effet, la stratégie de réponse inclut :

  • Environ 700 000 tests hebdomadaires ;
  • L’élargissement de ces tests aux personnes ayant été en contact avec tout cas positif qui sont, eux aussi, de potentiels vecteurs de propagation ;
  • Le confinement de toute personne pour qui le test s’avère positif.

 

La campagne sur les gestes barrières de Médecins du Monde met l’accent sur l’importance qu’il y a dans les faits, à garantir aux personnes en situation de précarité, l’accès à ces tests. Outre cet accès, la mise en œuvre efficace de la stratégie pose avec acuité le problème d’un hébergement ainsi que d’un suivi médical pour assurer le confinement.

Les masques et l'accès à une hygiène de base

La directive en vertu de laquelle le port de masque est formellement recommandé et parfois obligatoire, est entrée en vigueur le 11 mai 2020 avec la levée du confinement.

Pour une démarche qui vise à entraver la propagation de la maladie, la gratuité des masques chirurgicaux aurait été la meilleure formule pour garantir son efficacité. A l’instar des masques en tant qu’équipement de santé, les soins de santé ne doivent pas faire l’objet de restrictions et doivent être garantis à tous.

La possibilité de recourir à des masques artisanaux réutilisables, si elle réduit quelque peu la charge financière qu’implique le respect de cette mesure, soulève des difficultés en lien direct avec l’accès à l’eau pour le lavage des masques et plus généralement pour le geste barrière de lavage des mains.

Sur l’ensemble du territoire français, un nombre important de personnes n’ont pas accès à l’eau, à des laveries, à des sanitaires ou à des douches.

La campagne Médecins du monde préconise donc un appui financier à destination des personnes en situation de précarité pour l’acquisition de masques. A cela, doit s’ajouter un effort plus global visant à favoriser un meilleur accès à une hygiène décente en général et à l’eau en particulier.

 

 

La nouvelle campagne sur les gestes barrières de Médecins du Monde : au-delà de l'urgence

L'accès à un vaccin

Les intérêts économiques de l'industrie pharmaceutique concernant la découverte d'un vaccin au Covid-19 laissent penser que les plus vulnérables risquent de rencontrer des difficultés d'accès au traitement.

Des mesures s’imposent donc afin de peser en faveur d'un vaccin qui doit être accessible à toutes et tous, peu importe sa provenance.

Accorder une meilleure place à la santé

Le nouveau coronavirus a révélé avec brutalité les fragilités du système de santé que nous ne cessons pas de dénoncer. La campagne sur les gestes barrières de Médecins du Monde prône une redéfinition du niveau de priorité de la santé dans les dépenses publiques.

La solidarité au profit des pays en développement

L'épidémie de Covid-19, en tant que pandémie mondiale, démontre avec clarté la nécessité d'une solidarité entre les pays et les populations. Face à ce constat, la France doit participer à la définition ainsi qu’à la mise en œuvre solidaire de la réponse internationale à la crise sanitaire.

Cette réponse doit comporter un volet dédié au soutien à apporter aux pays les plus fragiles, notamment ceux du sud qui sont d’ores et déjà en proie à de nombreux défis de natures diverses.

Lutter contre la précarité

La question de la précarité concerne principalement les personnes en situation d’irrégularité administrative. Cet état de chose, entretenu par une apparente volonté d’exclusion de personnes qui participent pourtant au fonctionnement et à la prospérité des pays développés, doit être enrayé.

La régularisation de ces personnes, en plus de leur fournir l’accès à une vie digne, contribue à favoriser le développement des conditions d’une prospérité et d’une sécurité qui se révèlent bénéfiques pour la communauté dans son entièreté.

C’est là le sens profond de la démarche que met en œuvre la campagne sur les gestes barrières de Médecins du Monde.

 

> Signer la pétition

Votre soutien
Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.